Jordanie

En prendre plein les yeux dans le merveilleux désert Wadi Rum (Jordanie)

On vient tout juste d’en prendre plein les yeux pendant 2 jours à Pétra, et nous allons continuer à nous régaler en prenant la direction du Wadi Rum. Ce désert jordanien a tout l’air d’être lui aussi une merveille. C’est parti pour deux jours et une nuit d’aventures dans un décor de rêve. Il faudra penser à prendre rendez-vous chez l’ophtalmo en rentrant histoire de soigner cette fracture de la rétine. Allez, en chameau Simone.

En route pour le désert du Wadi Rum

Dimanche 30 septembre. Après avoir marché près de 35 kilomètres (ben oui rien que ça) dans Pétra en un jour et demi, il est l’heure de prendre la route en direction du Wadi Rum (ou Wadi Ram, c’est vous qui choisissez). Nous avons deux petites heures de route à faire pour rallier le désert jordanien depuis Pétra. Et attention c’est Anaïs qui prend le volant (euh… alors là je comprends pas le « attention » ?! Quelqu’un m’explique ?!).

Voiture location Monte Carlo Wadi Rum JordanieC’est bon moi aussi je sais conduire hein !

Le Wadi Rum, pour ceux qui ne connaissent pas c’est le désert se situant au sud de la Jordanie. On peut s’y balader sur une ou plusieurs journées et passer la nuit à la belle étoile. Les plus anciens auront la référence de Lawrence d’Arabie. Mais pour les gens super jeunes comme nous (*raclage de gorge*) on vous dira plutôt que c’est ici qu’ont été tournées des scènes de « Seul sur Mars ».

Arriver dans le Wadi Rum sans préparation : mauvaise idée !

Comme souvent, nous n’avons rien réservé et on compte arriver sur place pour se trouver une petite auberge et négocier notre nuit. Le but étant de nous reposer en cette fin d’après-midi, nous coucher tôt et de démarrer notre excursion le lendemain matin. Mais pour une fois : grossière erreur !

Nous avions repéré sur le net une petite auberge sympa à 500 mètres à peine du village de Wadi Rum (le village d’entrée dans le désert). Une nuit dans le désert pour commencer, ça paraissait sympa sur le papier !

En arrivant dans le village, une fois le checkpoint passé avec brio (normal c’est moi Anaïs qui m’y suis collée), on se fait de suite alpaguer par une horde de bédouins nous demandant où nous logeons. On donne donc le nom que nous avions repéré et on arrive tant bien que mal à passer ce premier barrage. Plein d’espoir, Flo se lance dans le désert avec notre voiture de location… (alors là les gars, c’était même plus que de l’espoir. Moi je dirai bien autre chose, mais je vais encore me faire censurer…)

Euhhh marche arrière après 50 mètres ! On n’est pas passé loin de s’ensabler (après bien évidemment avoir menacé Flo de descendre de la voiture et de le laisser se démerder avec la voiture si on restait coincé. Monsieur ne le précise pas, mais il y est quand même allé la fleur au fusil alors qu’autour de nous on voyait que des énormes 4×4 genre easy ça passe on est large) ! Bon donc le Wadi Rum c’est bien un vrai désert avec du vrai sable qui nécessite un vrai 4×4 !

Les bedouin jokes !

On fait donc demi tour et on se gare dans le village où par hasard nous captons un Wifi. Flo craque le code en 2 minutes #Gangster (comment le mec il se la raconte ! Le mot de passe c’était le nom du réseau #GangsterEnCarton). Du coup, on réserve en ligne l’endroit en question puisque nous voyons sur Booking qu’une personne est censée venir nous chercher au village pour nous y conduire.

On intercepte un 4×4 avec deux bédouins se dirigeant vers le désert. On leur demande s’ils connaissent l’endroit où nous devons dormir et nous proposent d’appeler pour connaître la situation exacte. Flo leur tend alors son téléphone pour que l’un deux puisse noter le numéro. Et là, tout à coup, le 4×4 démarre et les deux bédouins commencent littéralement à se barrer avec le téléphone de Flo… qui met deux secondes à réaliser et à se mettre à leur trousse en courant ! Quelques mètres plus loin, le 4×4 s’arrête et les deux bédouins complètement morts de rire s’exclament « ahah bedouin joke » (je regrette tellement que ce moment n’ai pas été filmé ! La tête de Flo au moment où le 4×4 commence à partir ! Vous connaissez Flo…) !

pas drôle du tout la bedouin joke

Après s’être bidonnés pendant 5 minutes, ils finissent par appeler notre hébergement qui annonce venir nous chercher quelques minutes plus tard.

On patiente gentiment 10 minutes, mais rien ne se passe. Du coup, on retourne du coup à l’entrée de Wadi Rum Village où tous les bédouins en charge d’excursions se trouvent. On leur explique la situation en disant qu’on souhaite se rendre dans l’hébergement que l’on a réservé. Mais rien n’a l’air simple ici, on ne comprend pas vraiment comment cela fonctionne. On est complètement perdu et on a l’impression d’être face à une mafia bien organisée (oui bon le terme est un peu fort certes, mais on en est pas loin) où tout le monde se connaît et où il est difficile d’obtenir une information fiable !

On nous annonce qu’en fait notre logement n’est pas à 500 mètres dans le désert mais à 6 kilomètres (#GrosseBlague) ! Ahhhh ben faudra penser à mettre à jour votre description Booking alors les gars (#OnSestFaitEuCommeDesBleus) !

Un bédouin nous interpelle et nous annonce que c’est dans son camp que l’on dormira. A ce moment là, impossible de savoir si c’est bien chez lui que nous avons réservé où s’il veut juste nous rapatrier chez lui. Comme on n’a pas trop le choix que de faire confiance, on le suit. Sauf que ce dernier nous réclame 25 JOD (soit 31€) pour nous amener au camp ! Euhhh t’es gentil, mais on a déjà payé 22 JOD pour la nuit coco  ! Et il n’était mentionné nul part qu’il fallait rallonger pour s’y rendre, d’autant plus qu’il était inscrit « picking » !

Anaïs lui demande alors gentiment (toujours gentiment, suis une fille gentille moi) s’il était taxi à Paris (mais, je sais pas, il pas compris ma question) ! Là, on commence à être passablement énervé par cette organisation (c’est un doux euphémisme) où on se fout un peu de nous (rectification, où on se fout carrément de nous). On arrive finalement à négocier d’être amené là bas gratuitement… mais uniquement si on prend le buffet à 10 JOD par personne le soir (attention négociation de folie de la part des Gros Sacs mesdames et messieurs… woop woop) ! En même temps, c’est pas comme si on allait manger au Mac Do sur Désert Street hein donc pas trop le choix !

Dans le même temps, Jean-Michel Bédouin à réussi à rabattre un petit italien avec nous pour dormir dans son camp le soir. En fait, ce qu’on découvre là c’est que le « gentil » bédouin n’est pas content que nous dormions chez lui sans pour autant lui booker un tour dans le désert ! Mais nous y reviendrons plus tard…

Après une bonne heure d’attente on prend la direction du camp et on entre enfin dans le désert du Wadi Rum en 4×4.

Wadi Rum Flo

5 minutes plus tard on s’arrête au beau milieu de… bah de rien en fait ! Des cailloux et des dromadaires, voilà comment résumer le lieu !

Wadi Rum Dromadaires enfant

Echange de regards inquiets entre Gros Sacs en mode « euhhhh c’est quoi encore que ce bordel »… On comprend finalement qu’on largue ici le petit italien qui va se taper deux heures de dromadaires (contre 15 minutes de 4×4) pour rejoindre notre camp ! Et ben vu sa démarche quand il nous a rejoint au dîner, on est à peur près sûr qu’il le regrette encore ! Bref, on arrive enfin au camp. Bon c’est très beau, mais putain (désolé du langage) on n’a pas géré du tout ! On voulait à tout prix éviter de dormir dans un camp, car bon nombre d’entre eux dénaturent le désert avec leurs constructions en dur et certains sont même illégaux. On a complètement merdé sur l’organisation ! Eh oui, même après avoir voyagé pendant un bon bout de temps, on arrive encore à faire les boulets !

Jean-Michel Mytho et les chinois

Et c’est pas fini ! Nous sommes donc au milieu du désert alors que nous voulions dormir a proximité de Wadi Rum village, car demain notre rendez-vous avec notre guide est bel et bien fixé au village. On demande donc au bédouin qui nous a amené au camp (et qui voulait nous extorquer 25 JOD à la base) s’il pourra nous ramener demain matin au village pour le départ de notre excursion. Il n’est franchement pas emballé et nous dit quelque chose du genre « pas de problème ton guide viendra te chercher ici je l’ai appelé, pas de problème ». Avec tant d’enthousiasme, vous croyez bien qu’on est hyper convaincu !

je te crois pas

Gros coup de chance pour nous, nous sommes en compagnie d’un couple de petits chinois ! Vous allez nous dire : « euh… chinois… euh… comprends pas » ! Et ben si, on les aime bien les petits chinois (oui Anaïs a décidé d’écrire l’adjectif petit devant chaque nom de nationalité dans cet article) ! Et pourquoi on les aime bien les petits chinois (parce que bon hein on ne va pas se le cacher, ça n’a pas toujours été le grand amour entre nous et les petits chinois pendant nos voyages) ? On les aime bien les petits chinois, car même au beau milieu du désert les mecs ils ont une borne Wifi !!! Si, si !!! La vérité, ils ont un boitier pour capter Internet au milieu du Wadi Rum alors qu’on n’a même pas de signal téléphonique ! Ils sont trop forts ces chinois !

Flo leur demande gentiment s’il peut rapidement utiliser leur connexion pour envoyer un message à notre guide. Evidemment ce dernier nous confirme que personne ne l’a appelé et que le rendez-vous est bien au village demain matin. On sait donc qu’on a affaire à un bédouin pas très sympa ni même très arrangeant. Bon allez, c’est sans rancune (sans rancune, sans rancune, Flo était bien en colère quand même hein !), il fallait bien qu’on trouve au moins une personne pas très sympa (c’est le jeu ma pauvre Lucette comme on dit hein)  !

Bon du coup, on n’est pas dans les meilleurs dispositions pour aborder noter excursion dans le Wadi Rum. On est allé à l’encontre de nos convictions ce qui pour le coup nous fait quand même bien chier disons-le comme il est et puis on s’endort sans savoir comment retourner au village le lendemain. Et pour couronner le tout, il pleut ! Nan mais sans déconner, on est au beau milieu du désert et il pleut ! Eh petit Jésus du désert et du soleil tu te foutrais pas un peu de nous par hasard ?!

Petites précisions sur le Wadi Rum et le fonctionnement des excursions

Aparté aux futurs aventuriers du Wadi Rum : on vous donne quelques explications, qui nous auraient bien aidé si on l’avait su avant ! En fait les camps et logements dans le désert appartiennent tous à des agences qui organisent des excursions. Et ces camps sont les endroits où vous passez la nuit quand vous faites une excursion avec l’agence en question. Donc en gros, on est allé dormir là-bas, sans prendre l’excursion dans leur agence. Ils n’ont donc pas trop apprécié le fait qu’on leur demande un aller/retour dans le désert juste pour dormir. Ce qui peut se comprendre quand on a capté le système. On voulait juste se détendre la veille et dormir sur place pour être ready. Mais on n’a pas trop géré comme il fallait. Si c’était à refaire, on arriverait directement le matin de l’excursion sur place et basta !

Notre excursion dans le désert : c’est (enfin) parti !

Lundi 1er octobre. On se lève aux aurores pour essayer de mettre toutes les chances de notre côté. Flo propose de faire du stop dans le désert (on sait jamais), (le même mec plein d’espoir qui a voulu traverser le désert avec sa familiale) ! Mais hier, durant le repas, on a cru comprendre que le couple de chinois repartait au village tôt le matin. On se dit donc qu’on va essayer de s’incruster dans le convoi. Et on y arrive, sans avoir même à négocier quoique ce soit. Oui, le chef du camp était bien plus sympa que le type de la veille ! 15 minutes plus tard, on est de retour à Wadi Rum Village et on souffle un coup. On va enfin pouvoir profiter du désert sans se stresser !

Petit tip : à Wadi Rum village, il y a une petite épicerie où vous pouvez faire vos provisions pour des tarifs « normaux ». Vous pourrez faire le plein d’eau si besoin (même si l’agence vous fourni l’eau en général pour toute l’excursion). On vous conseille surtout de goûter les petits « pâtés » à la patate triangulaire excellents et qui ne coûtent rien ! Une vraie tuerie !

Abdullah nous accueille et nous dit qu’on attend 4 autres personnes pour partir. Nous seront donc un groupe de 6 pour ces deux jours dans le désert. Pour info, on est partis avec l’agence Wadi Rum Jordan Guide. On vous les recommande chaudement comme vous allez le voir par la suite (on vous a même négocié un discount avec eux, cf infos pratiques en bas de page).

Le groupe de 4 est à la bourre apparemment donc on démarre l’excursion juste tous les deux. On fait connaissance avec nos deux guides/chauffeurs pour ces deux jours. On apprendra qu’il s’agit d’un père et son fils. Ils se présentent tous les deux comme Jean-Claude et Michel ce qui d’emblée nous fait mourir de rire (les fameuses Bedouin jokes) !

Jean Michel Guide Wadi Rum

C’est parti pour le premier arrêt de la journée… qu’on connait déjà ! C’est l’endroit où nous avons déposé le petit italien la veille ! Il s’agit en fait de la source de Lawrence d’Arabie où il ravitaillait ses chameaux. On peut y grimper si on le souhaite (ou pas… oui bon ça va niveau grimpette on a donné).

Pour le deuxième arrêt, on entre dans un petit canyon entre deux parois pour découvrir de vieilles inscriptions nabatéennes (des dessins quoi).

Wadi Rum canyon

C’est ici que nous faisons la connaissance de Louise et Alexis, un couple de français, ainsi que de Laëtitia et Inès, deux amies belges (eh oui, où qu’elle aille, Anaïs finit indubitablement avec des belges). Ils seront nos compagnons du désert pour ces deux jours (bien plus en fait, on a eu beaucoup de mal à s’en défaire :p).

Wadi Rum Désert Copains

Balade dans le désert Wadi Rum

La matinée suis son court avec plusieurs arrêts « classiques » où l’on croise à chaque fois 4 ou 5 autres 4×4. On se marche un peu dessus (bon c’est pas non plus Angkor Wat au lever du soleil hein). On passera par une dune de sable (que certains surfent en snowboard) qui offre une belle vue sur le désert.

Wadi Rum Dune AnaIs

Wadi Rum Panorama Anais

Ensuite on grimpe sur un pont en pierre (Burdah Rock Bridge) avec là aussi une superbe vue panoramique.

Pont Wadi Rum Anais

Pont suspendu Wadi Rum

Point de vue désert Wadi Rum

Bref, le matin on fait des petits trucs sympas, mais c’est pas la folie non plus. (Bon on vous rassure, ça reste magnifique quand même, faut mettre ça en relation avec le niveau de blasitude récurrent de Flo). (C‘est carrément canon les mecs, y’a franchement pas grand chose de plus beau qu’un désert).

Pont roches Wadi Rum

Mirador Wadi Rum

Magnifique vue Wadi Rum depuis rocher

sieste et crapahutage dans le désert (rien de seskuel) !

Le midi, on s’arrête pour manger à l’ombre. Le guide nous prépare un bon petit repas avec du thé chaud. Ensuite on a le droit à une pause sieste de 13h à 15h ! Ce sont les heures les plus chaudes de la journée dans le Wadi Rum donc mieux vaut se reposer plutôt que s’épuiser (pas mal comme devise ça). Il faut préciser que nos guides ont beaucoup d’humour et maîtrisent les « bedouin jokes » à la perfection ! Ils n’en ratent pas une pour nous faire marrer !

Repas dans le désert Wadi Rum

Après une bonne petite sieste on se remet en route. On alterne jeep, marche, et « escalade » (crapahutage sur les rochers quoi). C’est tout ce qu’on aime ! On prend notre pied !

4x4 dans le désert Wadi Rum orage

Et ça devient de plus en plus sportif ! On grimpe sévèrement quelques rochers pour avoir des super points de vue. A l’inverse du matin, on est seuls au monde ! On comprend bien pourquoi vu les passages un peu chauds par où il nous fait passer (#TeamVertige), (j’aurais plutôt écrit #TeamFlipette) !

Passage dangereux Wadi Rum

Vue plongeante Wadi Rum

Passage étroit Wadi Rum

Escalade dans le Wadi Rum

On a même le droit à un test de surpoids ! Nous devons tous passer entre deux rochers espacés de quelques centimètres. Ça serre le ventre et les fesses, mais ça passe (pour Flo) !

Serre les fesses dans le Wadi RumPut*** pourquoi j’ai repris 3 fois des falafels ce matin

Au final, ces petits passages délicats mettent un peu de piment, on se régale et on passe une super après-midi. On conclut la journée avec un coucher de soleil sur le désert depuis les hauteurs d’un rocher.

Wadi Rum coucher de soleil

Coucher de soleil Wadi Rum

coucher de soleil rose Wadi RumFiltre « je met mes lunettes de soleil polarisées devant l’appareil photo »

Dormir à la belle étoile dans le désert

Une fois le soleil couché, nous prenons la direction de notre nid douillet pour la nuit. Nos guides installent quelques matelas par terre et contre les roches pour former un petit salon où nous mangerons. Nous sommes sous une grosse cavité rocheuse qui garde la chaleur. On allume un petit feu et on a franchement un camp aux petits oignons (enfin « on allume »… Flo n’a pas joué les Indiana Jones hein ! Il veut dire par là que nos deux amis les bédouins nous constituent notre camp 5 étoiles) ! On fait la connaissance de Florence et Olivier deux autres français qui nous rejoignent pour la nuit.

On passe une super soirée à discuter autour du feu et à rigoler. Encore un pur moment de voyage ! Nos guides bédouins nous préparent un magnifique poulet cuit dans le sable avec sa demi-tonne de riz. C’est un vrai régal ! Une fois nos estomacs remplis, on profite tous d’un ciel étoilé complètement dingue où on y verra une palanquée d’étoiles filantes (enfin surtout les autres parce que Flo n’en a vu aucune).

Flamby Wadi RumFlamby bédouin de riz

Après la session astronomie, chacun prend son matelas pour installer son lit où il le souhaite. En bonne feignasses que nous sommes, on reste exactement là où on a mangé ! (Mais non c’était stratégique, c’était pour éviter les ronfleurs, Flo n’a rien compris) ! Et comme tous les autres ont bougé, on est finalement seuls ! On se laisse bercer par le silence apaisant du désert avec le ciel et ses étoiles comme plafond (merde c’est beau cette phrase). Un pur moment de bonheur et de zénitude.

On s’endort facilement, comme ça nous arrive rarement chez nous… Comme quoi, ne pas regarder de télé ou de téléphone avant de se coucher, ça aide bien ! La nuit sera parfaite, chaude, reposante et agréable. Il faut dire que l’agence nous fourni une énorme couette épaisse sous laquelle il serait compliqué d’avoir froid même au pôle Nord (Jean-Michel Extrême) !

Petit bonus nocturne : on se fera réveiller 2 fois par un renard qui viendra nous renifler les pieds ! Ses yeux brillants dans la nuit nous ont un peu fait flipper la 1ère fois. Mais en fait il était tout mignon et à surement senti les restes de poulet et de riz (ou l’odeur des pieds de Flo).

Tous sur le toit… Ahah bedouin joke… ah ben non !

Mardi 2 octobre. Le réveil est doux, on a super bien dormi. Et surtout, la vue sur le désert dès qu’on ouvre les yeux met tout de suite de bonne humeur !

Hotel 5 étoiles Wadi RumNotre suite royale pour la nuit

chambre avec vue désert Wadi RumEt la vue qui va avec

Nos amis Louise et Alexis nous quittent (mais pas pour longtemps) pour prendre la direction d’Aqaba. Quant aux 6 autres, nous repartons à l’aventure dans le désert !

Aujourd’hui, on change de 4×4 (qui est un vrai 4×4 et pas un pickup cette fois) et le guide nous annonce que nous allons passer la journée tous les 6… sur le toit du 4×4 ! On croit encore à une « bedouin joke », mais non, c’est bien vrai ! On s’installe sur le toit, sur les matelas qui nous ont servi de lit cette nuit ! C’est pas très spacieux et on se demande bien comment on va s’en sortir ! Au final, on prend nos repère, ça se passe très bien (très bien très bien, n’exagérons rien) et c’est plutôt marrant !

Installation sur le toit du 4x4 Wadi Rum

Le guide ne roule pas vite parce que à chaque petit bosse on risque tous d’atterrir sur le capot ! Autant vous dire que tout le monde s’accroche fort à son slip et à ce qu’il peut !

Sur le toit du 4x4 Wadi RumMais non elle est pas floue, c’est toi qui voit mal

Palme d’or pour Florence qui « s’accroche à ses genoux pour ne pas tomber » ! On pose ça là, faites-en ce que vous voulez et encore merci Florence pour le tuyau !

La matinée sera encore consacrée à un peu de grimpette. Le tout à seulement quelques kilomètres de la frontière avec l’Arabie Saoudite (un des pays limitrophes à la Jordanie avec l’Iraq, l’Israël et la Syrie). On arrive en haut d’un plateau rocheux avec une vue incroyable sur le désert et les montagnes saoudiennes. On se croirait franchement dans le décor du Roi Lion (en tout cas ça nous a fait pensé à ça nous) ! C’est incroyable.

Wadi Rum frontière Arabie Saoudite

Jean Claude Bedouin Wadi Rum

Wadi Rum Panorama Flo

Wadi Rum Dromadaires

Après être redescendu de ce plateau rocheux, il est l’heure de manger à l’ombre et surtout de faire la sieste !

Miam miam Wadi Rum

Sieste dans le désert Wadi Rum

C’est bien repu et reposé que l’on quitte nos comparses d’aventures désertiques ! Nous repartons au village de Wadi Rum pour récupérer notre voiture et prendre la direction d’Aqaba. Et oui, il est temps de se détendre la nouille pour nos derniers jours en Jordanie !

C’est donc ici qu’on vous laisse les amis (on peut vous prendre en stop éventuellement), mais on vous retrouve vite, promis 🙂 D’ici là, mouillez vous bien la nuque avant de rentrer dans l’eau, faites la vidange de votre twingo tous les ans et n’oubliez pas les cadeaux de Noël.

PS : est-ce que vous connaissez la différence entre un désert sec et un désert humide ?

Wadi Rum 4x4Ca c’est un désert sec

Wadi Rum 4x4 arrosageEt ça c’est un désert humide

En prendre plein les yeux dans le merveilleux désert Wadi Rum (Jordanie)
5 (100%) 1 vote

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Best of photos

Wadi Rum Dromadaires
4x4 dans le désert Wadi Rum orage
Wadi Rum Panorama Flo
Wadi Rum Panorama Anais
Wadi Rum Les Gros Sacs
Wadi Rum frontière Arabie Saoudite
Wadi Rum Flo
Wadi Rum Dune AnaIs
Wadi Rum Dromadaires Montagne
Wadi Rum Dromadaires enfant
Wadi Rum Dromadaires Dos
Wadi Rum Désert Copains
Wadi Rum coucher de soleil
Wadi Rum canyon
Wadi Rum 4x4
Wadi Rum 4x4 sable
Wadi Rum 4x4 arrosage
Vue plongeante Wadi Rum
Voiture location Monte Carlo Wadi Rum Jordanie
Sur le toit du 4x4 Wadi Rum
Sieste dans le désert Wadi Rum
Serre les fesses dans le Wadi Rum
Repas dans le désert Wadi Rum
Pont Wadi Rum Anais
Pont suspendu Wadi Rum
Pont roches Wadi Rum
Point de vue désert Wadi Rum
Passage étroit Wadi Rum
Passage dangereux Wadi Rum
On the road desert Wadi Rum
Montagne dans le Wadi Rum
Mirador Wadi Rum
Miam miam Wadi Rum
Magnifique vue Wadi Rum depuis rocher
La dalle entre Petra et Wadi Rum
Jean Michel Guide Wadi Rum
Jean Claude Bedouin Wadi Rum
Installation sur le toit du 4x4 Wadi Rum
Hotel 5 étoiles Wadi Rum
Flamby Wadi Rum
Escalade dans le Wadi Rum
Coucher de soleil Wadi Rum
coucher de soleil rose Wadi Rum
chambre avec vue désert Wadi Rum
Balade dans le désert Wadi Rum
previous arrow
next arrow
Arrow Arrow
Slider

INFOS PRATIQUES

tickets entrée Agence pour l’excursion et entrées tickets entrée

Nous avons fait cette excursion de 2 jours et 1 nuit avec Wadi Rum Jordan Guide pour 60 JOD (75€) par jour par personne. C’était franchement top, on vous les recommande haut la main ! Le prix comprend 2 guides, le transport en 4×4 pendant toute l’excursion, tous les repas, l’eau, le matériel pour la nuit à la belle étoile etc… C’est tout inclus quoi. Vous pouvez regarder leur site pour plus de détails. Ils proposent plusieurs formules. Vous pouvez aussi les contacter directement par Whatsapp au +962-77-7247899.

Dites leur que vous venez de notre part, vous aurez 10% de réduction 😉

Entrée dans le Wadi Rum : inclus dans le Jordan Pass (5 JOD sinon).

 

voiture transport Transport en Jordanie  voiture transport

Vol de Paris à Amman : 376€ A/R (avec longues escales à l’aller et au retour).

Location de voiture avec Monte Carlo : 20 JOD par jour (25€) + 10 JOD (12€) de taxe d’aéroport soit 290 JOD (357€) pour 2 semaines. Dites leur que vous venez de notre part, vous aurez peut-être une ristourne en fonction de la saison 😉

Pour info on avait une voiture assez grande (5 places) avec un très grand coffre (on logeait nos 2 gros sac à dos + 2 petits à l’aise).

C’est une agence locale et ils ont été impeccables du début à la fin ! Ils n’essayent pas d’arnaquer ou de vous chercher des noises. L’agence est à l’extérieur de l’aéroport, mais ils viennent vous chercher quand vous arrivez et ils vous ramènent quand vous partez !

Pour info, en 2 semaines on a fait 1200 km et on en a eu pour 70 JOD d’essence (86€).

Vous pouvez aussi regarder RentalCars. C’est un moteur de recherche qui va comparer le prix des différents loueurs pour être sûr de payer le moins cher possible 😉

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

Vous aimerez peut-être aussi

9 Commentaires

  • Répondre
    AuroreVoyage
    4 décembre 2018 at 14 h 54 min

    J’ai vibré avec vous au début de l’histoire. C’est toujours désagréable d’être baladé et de sentir qu’on se moque de vous. Après les galères, c’est aussi le voyage ( certes plus chiant quand on part sur une période courte). Mais moralité, mieux vaut préparer un peu toutes ses étapes donc. Ahaha les bédouins jokes m’ont faite bien rire.
    Les photos sont magnifiques !

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      5 décembre 2018 at 22 h 05 min

      Mais Auroreeeee ! Comment tu fais pour toujours être la 1ère à commenter juste après que l’article soit publié !??!! Et oui, des fois il vaut mieux être un mini poil préparé !

  • Répondre
    Anne Guégaden
    4 décembre 2018 at 18 h 39 min

    Merci pour cet article. A rire….comme on dit chez moi ! Et ces superbes paysages, waouh ! Portez-vous bien, kénavo.

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      5 décembre 2018 at 22 h 06 min

      Trugarez Anne ! J’espère que la Bretagne se porte bien, on y était la semaine dernière !

  • Répondre
    Anne Guégaden
    6 décembre 2018 at 12 h 07 min

    Quoi !!!!!!!! et nous n’êtes même pas passés me voir ?

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      10 décembre 2018 at 13 h 05 min

      Sorry c’était en coup de vent (mariage) !

      • Répondre
        Anne Guégaden
        10 décembre 2018 at 15 h 03 min

        Je pardonne…ce sera pour une prochaine fois !

  • Répondre
    Michelle
    11 décembre 2018 at 10 h 48 min

    Merci pour cette belle balade ! Et les commentaires……et les anecdotes !
    A très bientôt……

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      12 décembre 2018 at 11 h 17 min

      Oh ben de rien, c’est pour nous 😉

    Laisser un commentaire