Pérou

Cuzco entre Rainbow Mountain et Vallée Rouge

On continue notre périple à Cuzco, après deux jours déjà très concluants dans cette ville que nous aimons déjà beaucoup.

Cuzco et la Rainbow Mountain

Mercredi 11 octobre. On se lève aux aurores, euh non, rectification, on se lève bien avant les aurores, car aujourd’hui on part pour la Rainbow Mountain ! La fameuse montagne arc-en-ciel, de son nom officiel : Apu Winicunca ! C’est un peu l’incontournable de la région après le Muchu Picchu of course ! Notre petit déjeuner est emballé et nous attend bien sagement ! Eh oui, c’est comme ça que ça se passe à la Bo’M !!!

Notre mini bus passe nous prendre et c’est parti mon kiki ! On essaie de dormir tant que faire se peut. Après environ trois bonnes heures de route, on arrive dans un petit village dont on a bien sûr oublié le nom pour prendre un bon petit déjeuner. C’est très copieux et on abuse tous de la coca, sachant que nous allons monter à plus de 5000M ! Notre guide nous briefe rapidement sur le déroulé de l’ascension, puis sur la traversée de la vallée rouge. Autant vous dire qu’il nous met une pression de ouf ! Il nous annonce que nous avons 2h MAXIMUM pour grimper cette Rainbow Mountain ! Jusque là tout va bien, ça nous semble jouable, même avec 13 mois de voyage dans les jambes ! Puis il nous glisse un truc du style qui voulait dire « vous n’aurez pas une minute de plus, car nous repartirons illico presto pour nous attaquer à la vallée rouge » ! Oui, bon alors là euh… comment dire… on pensait quand même se la jouer détendu du gland nous ! Résultat, on opte pour un tout autre moyen de locomotion n’incluant pas (ou presque) nos jambes : le cheval ! Allez-y insultez-nous, vous avez le droit (mais je précise que c’est Anaïs qui a craqué pour le cheval) !

Cuzco - Rainbow Moutain - Cheval

C’est là que la partie marrante commence… enfin ça dépend pour qui ! C’est la première fois que Flo monte sur un cheval ! Et quelle bonne idée pour une première fois que de commencer par une ascension comme celle-ci ! Le mec est tout sauf serein ! Et puis pas le temps d’expliquer les bases de comment on s’y prend à cheval, non, non, son guide est beaucoup trop pressé d’arriver en haut pour revenir chercher d’autres touristes après (on ne peut pas lui en vouloir). Y’en a une derrière qui pour le coup a failli se casser la margoulette de son cheval plus d’une fois tellement elle riait de voir Flo sur son cheval !

rire

Surtout quand Flo partait au trot et qu’il commençait à faire sa tête de vénère au guide ! Ses pieds sortaient des étriers à chaque départ au trot et le guide ne voulait pas s’arrêter pour les remettre ! Sur l’autoroute de la Rainbow Mountain, on n’est pas là pour apprendre à faire du cheval, tu t’agrippes comme tu peux et tu serres les fesses (dixit Flo) ! Physiquement, le cheval soulage quand même pas mal, mais pour ma part (Anaïs) je me suis sentie un peu mal à l’idée qu’une petite madame soit forcée de m’accompagner et donc de faire l’ascension au pas de charge pour que moi je puisse m’économiser…

Ceci mis à part, il fait quand même assez froid (c’est un euphémisme, on se les gèle bien comme il faut) ! On vous rappelle qu’on grimpe (enfin le cheval surtout) à plus de 5000M et on voit même les glaciers juste à côté de nous !

Cuzco - Rainbow Moutain - Ice 4
Cuzco - Rainbow Moutain - Ice 2

On doit descendre du cheval à plusieurs reprises pour franchir quelques passages un peu difficiles à manoeuvrer pour la bête. On en profite donc pour marcher sur la terre ferme pendant 2 minutes et on se dit que le cheval c’était pas une si mauvaise idée ! Avec le manque d’oxygène et la pente à grimper, il ne faut pas longtemps pour être essoufflé ! Bon, on vous rassure, c’est largement faisable hein (la tribu des Gourm’trotter l’avait grimpé avec les enfants sans problème la veille), mais si vous vous sentez l’âme fainéante ce jour là…

Arrivés en haut, on peut enfin profiter de cette magnifique vue dont tout le monde parle ! Bon, on va encore faire les rabats-joie, mais il y a quand même pas mal de monde ce qui fait que le spot le plus haut est assez saturé. Il faut se frayer un passage pour admirer la vue (un peu comme sur le Rinjani).

Cuzco - Rainbow Moutain - People

Cela n’enlève rien à la beauté du lieu, on vous rassure. Mais on va quand même en rajouter une couche en se disant que c’est sympa certes, mais que le Cerro Hornocal en Argentine est beaucoup plus beau (on l’avait aussi visité dans des conditions idéales : grand soleil, seuls au monde…)! Allez c’est bon, on arrête de faire les blasés, ça reste quand même sympa comme vue ! Mais le meilleur reste à venir 😉

Cuzco - Rainbow Moutain 7
Cuzco - Rainbow Moutain 6
Cuzco - Rainbow Moutain - Vallee 4
Cuzco - Rainbow Moutain 5

Attention, minute culturelle (qui est la vraie valeur ajoutée de ce blog évidemment) ! Les différentes couches de couleurs de cette Rainbow Mountain sont dues au zinc (le vert), au cuivre (le rouge) et au manganèse (le bleu). Bon, après avoir été vérifié d’autres sources sur les internet, on a aussi lu qu’en fait le vert c’était le cuivre, le rouge le fer, le jaune le soufre et le blanc le zinc. Bref y’a de belles couleurs quoi ! S’il y a un scientifique dans la salle, merci de commenter cet article en nous expliquant quelles couleurs correspondent à quoi (ou pas) !

euh

Cuzco et la vallée rouge

Le plus cool de cette journée reste encore à venir ! A l’inverse de 95% des gens, nous avons choisi de continuer notre balade de l’autre côté de la montagne et de redescende par la vallée rouge (au lieu de redescendre par le même chemin que celui de l’ascension). C’est une balade qui est assez nouvelle et que peu d’agences proposent au moment où nous sommes sur place. Résultat, nous ne sommes qu’un petit groupe d’une douzaine à nous élancer pour 4h de balade.

Cuzco - Vallee Rouge 28
Cuzco - Vallee Rouge 27

Bon, certes on parle de balade, mais ça commence fort avec une descente assez raide sur des cailloubles (cailloux/sables) ! Le démarrage est plutôt rude, mais petit à petit ça devient vraiment kiffant. Le paysage est INCROYABLE ! Sans mentir, c’est d’une beauté sans nom. La preuve, on est incapable de vous le décrire avec des mots. On marche sur de grandes plaines au milieu de paysages tous plus beaux les uns que les autres. On se sent seuls au monde à gambader dans les champs et à sauter au dessus de petits ruisseaux (Flo qui a trop regardé la petite maison dans la prairie). On croise une famille de paysans au milieu de nul part et on se pose cette question (pour la 8752ème fois du voyage) : « mais comment ils sont arrivés ici » ?!

Cuzco - Vallee Rouge 17
Cuzco - Vallee Rouge 19
Cuzco - Vallee Rouge 18
Cuzco - Vallee Rouge 11
Cuzco - Vallee Rouge 10
Cuzco - Vallee Rouge 1
Cuzco - Vallee Rouge - Lamas 6

Même si nos jambes sont mises à rude épreuve (heureusement que l’on a fait du cheval pour la montée), on prend vraiment du plaisir sur cette balade dans la vallée rouge. On vous la recommande vraiment ! Et cerise sur le gâteau, on boucle la balade comme prévue en 3h59 ! Après un copieux déjeuner, on reprend la route direction Cuzco. Anaïs patraque, Flo endormi…

Aïe euh…

Jeudi 12 octobre. Aujourd’hui, c’est jour de repos avant de s’atteler au Machu Pichu vendredi, la raison principale de notre venue au Pérou ! Sauf que, pas grand chose ne se passe comme prévu ces derniers temps !

Anaïs est violemment clouée au lit (comme d’habitude, c’est encore pour ma pomme. Nan parce que disons-le le petit Jésus a un truc contre moi. Il a été à la maternelle avec une Anaïs qu’il pouvait pas sentir et du coup il se venge sur moi. Genre pas une fois il s’est dit « ha tient et si cette fois j’en faisais baver un peu à Flo » ! Non, non, non !). Pas clouée avec des petits clous mignons de Saint Maclou, nan, nan, avec des maxi clous de ouf ! A tel point que Flo se voit obligé de faire venir un médecin à l’auberge. Celui-ci est un peu inquiet et voudrait s’assurer qu’Anaïs n’a pas attrapé la salmonellose. Verdict : il faut l’hospitaliser.

Cuzco - Sik Anais

Aparté vigilance : le médecin à surtout vu notre formulaire Chapka Assurance que Flo avait préparé à l’auberge (à faire signer pour être remboursé). Etant certain que nous étions assurés, il a fortement conseillé une hospitalisation (bien-sûr facturée) puisqu’il était sûr d’être payé. Le médecin qui nous avait été envoyé faisait partie d’une clinique privée de « voyageurs ». Autrement dit, ils sont spécialisés dans le pompage de fric aux touristes assurés en facturant des prestations bien plus chères que la plupart des établissements du pays. Le nom de la clinique est O2 Medical Network. On vous la déconseille. Notre assurance (Chapka) nous a d’ailleurs invité à quitter l’établissement au plus vite, car leur pratiques étaient « douteuses ». Important : il faut toujours appeler Chapka AVANT une hospitalisation pour qu’ils nous redirigent vers un établissement partenaire fiable. On s’est laissé emporté à la clinique, mais c’est une erreur de notre part. Hormis cela, ils ont pris grand soin d’Anaïs, même si nous ne savons toujours pas ce qu’il en est du diagnostic.

Bref, nous sommes donc amenés à la clinique en ambulance. Anaïs n’est vraiment pas bien, et pour couronner le tout, BOUM : accident d’ambulance ! Si, si c’est possible ! Bon rien de grave, on a juste tapé une voiture en faisant une marche arrière ! Mais on avait le « pimpompimpom » donc on avait surement la priorité ! En fait quand on se relit, il nous arrive tellement de trucs qu’on se dit que vous allez finir pas ne plus nous croire !

Elle est tout de suite emmenée dans une chambre et mise sous perfusion. Ils lui font des analyses de sang pour essayer de savoir ce qu’il se passe. Pendant ce temps, Flo profite de la chambre qui est immense (sûrement la plus grande chambre de notre tour du monde), (y’en a au moins un des deux qui kiffe) avec une vue sur tout Cuzco ! C’est peut-être ça qu’il facture un bras ! On n’avait pas demandé une suite nous ! Flo a même son propre lit double pour être au chevet de sa dulcinée.

Cuzco - Hopital

Les médecins et infirmières défilent dans la chambre. Les résultats tombent un peu plus tard dans la journée : elle est fortement déshydratée et souffrirait d’une infection urinaire. On lui donne un anti vomitif, car elle ne se sent vraiment pas bien… qu’elle vomit aussitôt (merci Flo pour les détails) ! Efficace dit donc ! Pendant qu’Anaïs s’écroule de fatigue, Flo analyse les symptômes d’Anaïs, et grâce à sa formation supérieure en Doctissimo, il en déduit qu’il s’agit plutôt d’une infection rénale et que ça pourrait devenir grave si ça n’est pas (ou mal) traité. Bref, rien de bien rassurant. Encore moins rassurant quand Flo joint enfin l’assurance qui lui dit de quitter au plus vite l’établissement (cf plus haut). Bon, vu l’état d’Anaïs, on attendra demain matin pour changer d’établissement parce là il est 22h et Anaïs dort enfin (ce qui veut dire qu’elle ne gémit plus et c’est déjà une victoire) !

Et là, Flo ne peut s’empêcher de réfléchir comme le fils de banquier qu’il est. Avec tout ce qu’il a lu en ligne sur cette clinique, il sait que le compteur du taxi… euh de l’hôpital tourne, et vite ! 10€…20€…30€…40€… On verra bien demain l’addition !

Au passage, on tient à faire une grosse dédicace à Daniela de l’agence Eco Trip Peru. Elle a été un amour et on la remercie tellement ! Etant donné l’état d’Anaïs, cela nous semblait risqué de faire le Machu Pichu le lendemain (tu parles) de sa sortie de l’hôpital (c’est ce qui était prévu à la base). Daniela a fait des pieds et des mains pour décaler nos billets de trains et nos billets d’accès au Machu Picchu, le tout sans frais et elle a réussi !

Une crêpe et ça repart

Vendredi 13 octobre. Après une nuit de sommeil et une réhydratation intra-veineuse, Anaïs va mieux. D’autant plus que le seXy doctor qui s’occupe d’elle l’aide à retrouver le sourire 🙂 (il l’a encore en travers de la gorge celle-là) ! L’objectif est donc de réussir à sortir d’ici, quitte à se faire transférer dans un autre hôpital pour continuer les soins. Quelques heures passent, mais nous arrivons enfin à signer notre sortie de l’hôpital pour la modique somme de 300€. On s’attendait à pire (même si c’est très élevé pour le Pérou) donc on est à moitié soulagé.

Anaïs se sent mieux donc on décide de ne pas aller dans un autre hôpital. On « fête » ça avec un bon repas breton dans la crêperie de la Bo’M ! On passera l’après-midi à se reposer et le soir nous retrouvons la tribu des Gourm’trotteur (rencontrés deux jours avant) pour boire un verre et aller manger ensemble… une raclette, ben voyons !!! Allez au lit, demain on a Machu Picchu !

Cuzco - La BoM - Flo 1
Cuzco - La BoM - Crepe 3
Cuzco - La BoM - Flo 2
Cuzco - La BoM - Crepe 1

Best of photos

Pérou - Cuzco - Rainbow Mountain & Vallée Rouge

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Infos Pratiques

dodo

  • La Bo’M : 88 soles (22€) la chambre double avec SDB commune et PDJ inclus. Notre gros coup de coeur ! Une auberge au top, avec un personnel hyper attentionné, des crêpes au petit-déj, une crêperie bretonne à l’étage, des chambres et sanitaires toujours nikel, un petit espace intérieur et extérieur pour chiller. Le bonus :  ils vous préparent votre PDJ en sac quand vous partez tôt le matin pour une excursion. Un petit endroit de paradis, à l’écart du centre bruyant, qui fait du bien pendant le voyage ! Allez-y les yeux fermés !

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !)

Entrée

  • Rainbow Mountain et vallée rouge : nous avons booké cette excursion avec l’agence Peru Travel Explorer pour 90 soles (22€) par personne petit-déj + déjeuner inclus. Il sont situés au n°166 de l’avenida el sol n°166.
  • Cheval sur la rainbow mountain : 60 soles (15€).

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

 

Vous aimerez peut-être aussi

9 Commentaires

  • Répondre
    GUEGADEN
    8 avril 2018 at 15 h 06 min

    Bonjour,
    Merci pour la suite de votre voyage que j’attendais avec impatience. Et toujours avec cette humour… heureusement qu’Anaïs est remise
    Kénavo.
    Anne

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      9 avril 2018 at 8 h 14 min

      Oui, la petite va mieux depuis :p

  • Répondre
    Patrica MÉTÉREAU
    8 avril 2018 at 22 h 38 min

    La Bo’M : des crèpes délicieuses..et surprenantes, des patrons très sympas. J’en garde un très bon souvenir. Toujours un plaisir de lire vos aventures. J’attends la suite😉…

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      9 avril 2018 at 8 h 18 min

      Yes, un excellent souvenir la Bo’M ! On prévoit d’ailleurs en week-end en Bretagne cet été pour nous rappeler à ce bon souvenir :p

  • Répondre
    DEVEZA
    9 avril 2018 at 18 h 02 min

    Salut les globetrotters , c’est toujours un réel plaisir de vous lire. Hâte de la suite………..

    PS: Anaïs est fragile alors ,prends en bien soin ?………:)

  • Répondre
    les quinquas
    25 avril 2018 at 22 h 12 min

    Coucou les gros sacs,
    Photos splendides,paysages magnifiques……on ne peut que rêver en vous lisant.Petit bémol l absence de photos Flo sur le cheval.
    Merci à Anais de tester pour nous les cliniques du Pérou et l efficacité des assurances, peu de guides nous donnent ce type d infos !!!!!
    On va mettre à profit nos premiers mois de retraite à apprendre à faire du cheval ça peut servir…….
    On attend le chapitre sur le machu pichu avec impatience.

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      26 avril 2018 at 14 h 57 min

      Hello les quinquas, comment ça va ?! Pour l’absence de photo de Flo à cheval, ça s’explique assez simplement. Avec le guide qui courrait comme un dératé, Anaïs était biennnnnnnn loin derrière ! En effet, vous entrainer avant n’est pas une mauvaise idée ! Le Machu Picchu arrive (quand Anaïs le voudra bien, elle est à la traîne :p)

  • Répondre
    Céline - La Marinière en Voyage
    2 mai 2018 at 21 h 00 min

    Que d’aventures !!
    Par contre, moi qui rêvais de voir cette montagne au Pérou, je suis un peu déçue par la foule que vous décrivez… Mais bon, quand c’est beau, c’est logique :/
    Très joli récit en tout cas!

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      3 mai 2018 at 10 h 32 min

      Hello Céline, en effet c’est l’jeu, si c’est beau, y’a du monde en général !
      Si vous allez en Argentine, on vous conseille le Cerro Hornocal si vous aviez à faire un choix 😉
      Mais la balade dans la vallée rouge en redescendant vaut vraiment le coup.

    Laisser un commentaire