Philippines

Coron, un p’tit tour et puis s’en vont !

Les Gros Sacs quittent Port Barton la mort dans l’âme, après 10 jours de glandage international. Direction Coron pour notre dernière semaine aux Philippines. Pour ceux qui se demandent où ça se trouve, il suffit d’écouter Pierre Bachelet : « au nord… c’était les Corons »… pas mauvais le type en géographie (désolé, la maman d’Anaïs nous a forcé à caser cette vanne quelque part). Mais comme dirait Denis : « avant d’y arriver, nous avons quelques obstacles à franchir »… oui, on est toujours en mode Koh Lanta.

El Nido Express

Jeudi 13 avril. On tient là une des pires nuits depuis le début du voyage ! A côté, la nuit par terre à l’aéroport c’était le Hilton ! Cela faisait 9 jours que nous étions tranquilles dans notre petite Guesthouse de Port Barton (Ruelle’s place), quand une famille philippine d’environ 15 personnes à investi les lieux, venue célébrer la semaine sainte. Très bonne ambiance la journée, mais la nuit c’est autre chose. Hormis le fait qu’ils soient bruyants jusque tard dans la nuit (on ne peut pas leur en vouloir, ils sont en vacances), notre voisin de chambrée est un ronfleur aguerri, voire même un CHAMPION ! Et quand on dit voisin, c’est limite s’il ne dort pas dans notre lit au vu de l’épaisseur des murs en bambou ! A cela, vous ajoutez le fait qu’ils n’aient pas éteint le robinet d’eau et vous avez droit à un concerto en la majeur ressemblant à : « shtouk shtouk rrrrrrfffffffphhhhhhh rrrrrrrfffffphhhhhhhh shtouk shtouk » (je ne sais pas ce que vous en dîtes, mais moi je trouve que Flo écrit plutôt bien le bruit du ronfleur mélangé à l’eau) ! On arrivera à les réveiller (avec beaucoup d’ingéniosité) pour qu’ils ferment le robinet, mais pour le ronfleur, c’est peine perdue !

Bref, tout ça pour dire qu’on attaque les 4h de minivan entre Port Barton et El Nido dans les meilleures conditions ! Surtout avec le type derrière nous qui raconte sa cuite de la veille. Et ça ne rate pas, 30 minutes plus tard, il a la tête dans le sac… littéralement (#Karma). 3h plus tard, lors d’une pause vomi, pipi, miam miam, miracle de la vie, on trouve finalement une Guesthouse avec de la place (c’était quasi mission impossible à cette période de trouver une chambre dans notre budget). Après un rapide coup d’oeil à la ville, nous sommes bien contents d’avoir pris la décision de ne pas nous y arrêter et de rejoindre directement Coron ! Pour ceux qui se demandent toutefois pourquoi nous y passons la nuit, c’est parce que nous n’avons pas le choix en raison des horaires de bateau ! Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas été autant harcelés : tuktuk par-ci, moto par là, collier de perles my friend, Island Hopping tomorrow etc… Impossible de faire 50 mètres sans être alpagués ! Venant de Port Barton, on prend une petite claque. Toutes les personnes que nous avons croisé récemment et qui étaient passées par El Nido nous ont dit la même chose : OK c’est chouette, mais c’est surpeuplé, très cher et l’on est sollicité sans arrêt. C’est pour ces raisons que nous avons décidé de ne pas nous y arrêter. On passera le reste de la journée à la plage à fuir le soleil.

El Nido

Coron, here we go !

Vendredi 14 avril. En bateau Simone ! Aujourd’hui l’épreuve de confort consiste à rallier Coron depuis El Nido en bateau, soit un trajet de 7h (car nous avons opté pour l’option économique du slow boat) sur une mer parfois un tantinet agitée. La récompense chers aventuriers : si vous ne vomissez pas, nous vous promettons un séjour sur place fort sympathique. Aventuriers, mais pas trop quand même, on prend chacun un anti mal de mer acheté à la pharmacie du coin la veille au soir (conseil d’ami, ne prenez pas ce bateau sans médicament, vous nous remercierez). On n’a pas bien compris ce qui était marqué sur la plaquette, mais en français ça devait vouloir dire « coup du lapin » ! Anaïs passe la première demi-heure concentrée à ne pas vomir, puis nous la joue belle au bois dormant pendant 6h ! En tout cas c’était efficace, ceux que l’on a vu vomir l’ont confirmé (enfin que Flo a vu) ! Peut-être même trop efficace pour Anaïs (que l’on appellera ici Anaïs la fragile) (gna gna gna) qui continuera d’être à moitié endormie le restant de la journée !

Nous atterrissons dans une Guesthouse pas franchement terrible, mais ça fera l’affaire. Nous n’avons pas la force de trop galérer aujourd’hui ! Après une rapide étude des possibilités de logement sous un soleil de plomb, on se rend compte que nous avons le choix entre cette unique Guesthouse à prix abordable OU ces modestes resorts qui proposent des prix allant jusqu’à 700€ la nuit. On a longtemps hésité, et puis on s’est dit que les resorts c’était surfait, le miteux c’est la nouvelle tendance aux States de toute façon.

Aujourd’hui c’est vendredi saint, donc tout est fermé ! Après avoir arpenté la ville pendant une heure, notre conclusion est tombée : CORON C’EST MOCHE ! Mais bon, on s’en fout, on n’est pas venu pour la ville ! Dès demain on entre dans le vif du sujet. D’ici là, bonne nuit dans votre chambre miteuse. Bon ok on exagère un peu, c’est pas si miteux que ça, on va dire « rustique » plutôt, avec la peinture décollée aux murs et au plafond, les draps sales quand tu arrives, le tout dans une ruelle glauque, mais ça fait l’affaire pour 500 pesos la nuit, parole de backpacker.

Coron - Street

Coron et ses envions

Samedi 15 avril. Pour commencer la journée, on doit changer de chambre. Ca ne nous réjouit pas plus que ça, mais au final on y gagne au change. La nouvelle chambre est un peu plus sympa 🙂 Voilà une journée qui ne commence pas si mal que ça ! En marchant dans les rues, on se rend compte que Coron s’est réveillée et n’est plus une ville morte, et au final ça en devient moins moche que ce qu’on en pensait la veille 🙂 Bon on vous rassure, c’est pas non plus Versailles, ça reste pas terrible, mais animé au moins.

Instant réflexion personnelle !

On se plaint de El Nido parce que c’est ultra touristique, la ville n’est qu’un alignement d’hôtels, de restaurants, de boutiques de souvenirs, etc… et de l’autre côté on se plaint de Coron qui est une petite ville pas folichonne sans grand intérêt. En y réfléchissant, il y a des chances que Coron, tout comme Port Barton soit l’équivalent de El Nido il y a une dizaine d’années, donc autant en profiter tant que ces villes sont encore à l’état brut ! Du coup, on retire ce qu’on a dit : Coron, t’es moche, mais on t’aime bien quand même <3 Puisses-tu garder ton authenticité encore longtemps.

Nous prenons un scooter pour aller explorer le côté est de l’île. Au programme : deux plages aux noms qui font rêver, Cabo Beach et Bali Beach, et une source d’eau chaude, les Maquinit Hot Springs. Pour s’y rendre la route n’est pas goudronnée, on se croirait de retour au Laos sur les routes de la boucle de Thakhek ! Nous arrivons à Cabo Beach et là c’est un peu la déception. La plage n’est pas terrible, c’est une mini bande de sable caillouteuse de 2 mètres et la mer n’est ni transparente, ni turquoise, (oui ben on est aux Philippines hein, c’est le minimum) et pas très propre de surcroit. Bon c’est de l’eau quand même ça rafraîchit ! Quelques heures plus tard on décide d’aller faire un tour au Maquinit Hot Springs, mais là pour le coup c’est vraiment hot de chez hot ! L’eau doit être à 40° et idem pour la température extérieure ! Autant vous dire que nous ne sommes pas restés ! Si on veut transpirer, on se met dans notre chambre, on coupe le ventilo et c’est parti pour un sauna ! On finit la journée en nous arrêtant sur Bali Beach et pour le coup c’est celle qui est la plus sympa. Il y a plus de place pour se poser et la mer est un peu plus accueillante avec son décor karstique. Bref, rien de bien folichon aujourd’hui.

Island Hopping N°1

Dimanche 16 avril. Pour cette journée Island Hopping, nous avons choisi le Tour A (c’est comme ça qu’ils se nomment : A, B, C, D) (oui, ils n’ont pas cherché bien loin) et nous serons une vingtaine à bord de notre bangka. Le point positif à Coron c’est qu’il y a une limite de bangka quotidienne pour tous les tours. Au départ du port le matin, on en dénombrait une quinzaine grosso modo. A celles-ci, il faut rajouter les bangkas « privées » que vous pouvez négocier vous-même. Répartis entre tous les sites à voir, au final ça ne fait pas énormément de monde au même moment au même endroit (et pourtant nous y étions en période haute, dimanche de pâques et semaine sainte).

Bref, au menu du jour, 6 sites à explorer (enfin en théorie, on vous explique plus bas la réalité). Nous attaquons avec le Green Lagoon, qui porte son nom car « c’est un lagon vert ». Remercions Jean-Michel Perspicace, notre guide pour la journée ! L’endroit est sympa visuellement, en revanche rien à voir côté snorkeling. On fait quand même quelques brasses pour se dégourdir les bras.

Coron - Green Lagoon 2

Direction le deuxième spot de la journée : Las Islas de Coral, du snorkeling sympa, du joli corail (pas mort pour une fois) et quelques poissons. Bon on ne va pas se mentir, au bout d’un moment le snorkeling c’est toujours pareil avec ces tours : un peu de corail par-ci, quelques poissons qu’on voit partout (surtout quand ils les nourrissent juste avant que vous n’alliez dans l’eau) par là et hop le tour est joué (oui, oui on est un peu blasé, mais faut dire ce qui est, à moins de booker un tour spécial pour voir des épaves, des requins, des baleines, des rhododendrons ou des abeilles, vous verrez toujours la même chose). Juste à côté de l’endroit où nous venons de snorkeler (si, si, ça se dit), il y a une petite plage, CYC Beach, archi bondée, car aujourd’hui c’est Pâques et tous les Philippins sont venus en famille avec les enfants pour s’amuser. C’est le seul endroit qui était vraiment bondé, mais au vu de la période, c’est normal. Au final on ne s’est même pas arrêté sur cette plage, mais c’est une des choses à savoir quand vous faites ces tours : ça compte quand même comme un endroit ! Las Islas de Coral et CYC Beach sont éloignés d’environ 20 mètres (une plage et son coin de snorkeling), mais c’est considéré comme deux arrêts !

Coron - Boat Flo

Et ça sera le même topo pour l’endroit où nous irons ensuite pour déjeuner : Atwayan Beach et Quin Reef, hop deux arrêts en un. Donc après 3 arrêts vous avez déjà fait 5 spots sur les 6 ! Elle est pas belle la vie ?! Pour en revenir à Atwayan beach, l’endroit est plutôt sympa : joli paysage, eau transparente, là d’accord on y est ! Pour le snorkeling, on ne vas pas se répéter, c’est comme d’habitude (en pire même, ici il n’y a rien à voir). Le repas est sympa, surtout pour les 2 Philippins qui se sont partagés un poisson à 2 (sachant qu’il y en avait 4 pour 20 personnes). Du coup, on leur a fait une proposition d’embauche pour devenir ambassadeur des Gros Sacs en Asie.

Coron - Fish

Anaïs Laborde est de retour, elle lève les yeux, regarde le ciel, étudie la direction du vent et annonce qu’on est dans le caca. Le ciel est devenu complètement gris et on voit clairement qu’un énorme orage arrive droit sur nous !

Coron - Storm

On remonte sur la bangka et évidemment ce qui devait arriver arriva, et on se prend une énorme tempête sur la tronche. C’est donc trempés qu’on arrive au dernier stop de la journée : Kayangan Lake. Un joli lac entouré d’énormes rochers karstiques, plutôt sympas à voir. On passera une heure dans ce petit bain, arrosés par la pluie tropicale, un moment sympathique (sans ironie).

Coron - Kayangan Lake Rain

C’est ainsi que s’achève cette journée Island Hopping. Enfin, pas exactement, on doit d’abord rentrer jusqu’à notre Guesthouse sous une pluie torrentielle qui continue de s’abattre sur Coron (à prononcer avec la voie de Denis Brogniart SVP). Elle continuera une partie de la nuit d’ailleurs, mais contrairement aux bleus, on n’a pas perdu le feu hehe (#KohLanta #NoSpoilSVP).

Anaïs est plutôt contente de la journée, Flo (en bon rabat-joie de service) n’a pas trouvé ça terrible par rapport à ce que l’on en attendait. Faut dire que Coron est vraiment vanté comme un spot de fou partout sur le net. Pour l’instant, ça ne saute pas forcément aux yeux. Après c’était le tour le moins cher, donc sûrement le plus bateau (ahah).

Day off

Lundi 17 avril. Aujourd’hui, le temps n’étant toujours pas au beau fixe, nous décidons de mettre à profit la journée, afin de rattraper notre retard sur les débats de la campagne présidentielle et décider quel candidat nous paraît le plus honnête, euh… le moins malhonnête… Ah ah ah… la bonne blague, nan on déconne évidemment ! On va plutôt s’occuper de notre blog ! En fin de journée, nous montons les 700 marches du Mont Tapyas pour admirer la vue sur la baie de Coron. Le coucher de soleil doit vraiment être sympa ici quand il n’y a pas un gros nuage qui vient te gâcher le spectacle !

Coron - Coronlywood
Coron

Island Hopping de rêve

Mardi 18 avril. Flo se réveille à 8h00. En parfait gentleman il va à la boulangerie pour ramener sa dose de sucre à sa belle. Au passage, il passe par une agence pour voir si on ne pourrait pas faire un tour en bateau pour notre dernière journée sur Coron (la veille tout était complet, on s’y était pris un peu tard dans la journée). Miracle, il y a bien de la place pour le Tour C que nous souhaitons faire. Flo a donc 10 minutes top chrono pour aller réveiller Anaïs, préparer nos affaires et sauter dans un bateau (mettez vous la musique de mission impossible en fond SVP). Au final, très bonne décision, on monte dans un bateau en compagnie de seulement 7 autres personnes (en général les bateaux contiennent plutôt 20 personnes), dont deux couples très sympas avec qui on passera une super journée.

Et que dire des 3 plages que nous visitons durant la journée. Du régal en barre (encore mieux que les chocomucho). On démarre la journée avec Bulog Island, qui donne le ton pour la journée. Aujourd’hui le thème sera : carte postale !

Coron - Bulog Island Flo 1
Coron - Banana Island Tree

On enchaîne avec Banana Island juste en face qui est du même acabit. On ne va pas être trop chiants avec les descriptions, on vous met des photos et vous jugez par vous même. Le snorkeling à cet endroit est cool 😉

Coron - Bulog Island Bangkas

Et pour finir la journée, la petite pépite : Malcapuya Island ! Là quand tu regardes ça tu te dis « ah ouais on est quand même pas mal Jim » (euh pour rappel Jim c’est mon petit nom affectueux, oui vous votre mec vous appelle « chérie » ou « mon amour », moi il m’appelle « Jim »…).

Coron - Malcapuya Island Beach Palmier
Coron - Malcapuya Island

Bref, une super journée avec une bonne team de copains, de quoi finir Coron sur une note très positive (pile ce qu’il fallait pour ne pas repartir frustré) ! Honnêtement, même si ce tour est plus cher que le Tour A, on vous le conseille vivement, vous allez en prendre plein les mirettes !

Voilà voilà, Coron c’est fini ! Bon ok la ville n’est pas très jolie, mais on ne va pas se plaindre, c’est encore très préservé et plutôt agréable au final. Et surtout, il suffit de prendre le bateau et d’aller explorer les îles alentours pour s’en prendre plein la vue.

Escale à Manille

Mercredi 19 avril. Nos six semaines aux Philippines touchent déjà à leur fin et nous n’avons rien vu passé ! Au petit matin, nous embarquons à bord d’un minivan qui nous emmène jusqu’au minuscule aéroport de Coron pour prendre un minuscule petit avion, afin de rejoindre la capitale : Manille ! On ne vous cachera pas que nous n’avons pas profité de la journée pour visiter la ville et qu’on s’est même offert un ciné à la place. On passera une excellente soirée auprès de Lizette notre couchsurfeuse qui nous a reçu comme des princes ! Un petit dodo rapide et direction une nouvelle destination, qui n’était pas prévue au départ…

Coron, un p’tit tour et puis s’en vont !
Notez cet article

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Best of photos

Philippines - Coron

INFOS PRATIQUES

hotel logement Hébergement hotel logement

Hakuna Matata à El Nido : 700₱ (13€). Chambre double avec ventilateur et SDB partagée. Petite chambre, mais à ce prix à El Nido, difficile de trouver mieux !

Luis Bay Travellers Lodge à Coron : 500₱ (9€). Chambre double, SDB privée. Très bien pour un budget backpacker. Dans le centre de Coron.

On vous conseille d’utiliser HotelsCombined pour vos recherches de logement. C’est un comparateur des différents sites de réservations (booking, agoda, expedia, hotels etc…). Il suffit de rentrer vos dates et il vous dira sur quel site le logement est le moins cher 😉 Un bon ami pour faire des économies !

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !)

 

restaurant couverts assiette Restaurant restaurant couverts assiette

Jimm’s Place : petite cantine locale dans le centre de Coron (juste à côté de la place centrale).

 

tickets entrée Activités et entrées tickets entrée

Cabo Beach: 50₱ l’entrée (1€).
Bali Beach: 50₱ l’entrée (1€).
Island Hopping Tour A: 750₱ (14€). Le moins cher, donc pas forcément le mieux.
Island Hopping Tour C: 1200₱ (22€). Un régal (cf les photos plus haut).

 

voiture transport Transport voiture transport

Van de Port Barton à El Nido : 400₱ (7,3€). Durée : 3h30.
Slow boat de El Nido à Coron : 1200₱ (22€) . Durée : 6h30.
Location de scooter à Coron : 450₱ la journée (8€).
Van depuis Coron vers l’aéroport : 150₱ (2,5€).
Terminal Fee à l’aéroport de Coron : 200₱ (3,5€).

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

Vous aimerez peut-être aussi

10 Commentaires

  • Répondre
    Aurore
    2 mai 2017 at 12 h 16 min

    Bon, je note le Tour C pour Coron aux philippines.
    Merci pour la ballade ! 🙂

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      3 mai 2017 at 5 h 29 min

      Yes il vaut vraiment le coup 😉

      • Répondre
        AuroreVoyage
        28 mai 2018 at 7 h 16 min

        Finalement on a fait le « ultimate tour coron » (y’avait pas de A,B,C …), le snorkeling était assez sympa mais on était 30 sur un bateau et j’ai passé les 2/3 de la journée à faire la gueule parce qu’il y avait du monde partout tout le temps. Au final, on a pas aimé Coron ( sauf la journée plongée, ça c’était cool). C’est chouette de vous relire, on a pas les mêmes images au final, mais un peu le mm ressenti ^^

        • Répondre
          Les Gros Sacs
          28 mai 2018 at 10 h 07 min

          Arf dommage :/ Effectivement pour en profiter il faut réussir à éviter les gros groupes donc être en période basse idéalement.

  • Répondre
    peggy
    2 mai 2017 at 18 h 31 min

    superbe ce tour c ! z’avez bien fait de le tenter ! les philippines sont réputées dangereuses (enfin certains coins), vous n’avez pas senti de danger finalement ?

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      3 mai 2017 at 5 h 30 min

      On n’avait jamais entendu que les Philippines étaient réputées dangereuses ! On a bien vu qu’il y avait une partie à éviter (Sud de Mindanao il me semble) et il y a eu un raid contre un groupe de kidnappeur à Bohol récemment mais franchement rien à craindre. Sûrement le pays le plus hospitalier depuis le début de notre voyage 🙂

  • Répondre
    Fabrice
    31 mai 2017 at 7 h 30 min

    4 heures que je suis sur votre blog et voyage forum à vous lire … je suis fan…. et en préparation pour 4 semaines à Myanmar (merci pour les infos précieuses).

    Pour avoir fait 4 semaines aux Philippines l’année dernière :Batad, Sagada, Bohol (même dégoût pour la chasse aux dauphins et coup de coeur pour les tarsiers et chocolates Hills), Port Barton- un véritable coup de coeur aussi- , el Nido (arkk) excepté une bière au couché de soleil au Républica Sunset Bar, nous avons pu tester 5 jours en Bangka entre El Nido et Coron, une vraie expérience.
    Une douzaines de baroudeurs à partager des moments isolés, uniques, pour ceux qui ont le temps (et un peu de budget of course ) snorkeling, îles de rêves, couchés de soleil, mer illuminée par le plancton la nuit…
    Un beau moyen de découvrir les « entres-îles » (mot à rajouter au prochain Larousse 😉 ) en prenant le temps de naviguer. Le risque zéro n’existant pas, il y a toujours moyen de tomber avec un groupe qui souhaite juste se saouler tous les soirs à la bière ou au rhum à 2 $

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      8 juin 2017 at 13 h 13 min

      Hello Fabrice, merci pour ton message, on est fan aussi :p Je vois que tu as bien profité aussi aux Philippines ! 5 jours de Island Hopping, je savais même pas que ça existait ! Ca devait être bien sympa !

  • Répondre
    Jipouille
    12 août 2017 at 13 h 50 min

    Hello!
    Bel article qui décrit assez bien ce qu’est coron et ses environs. Juste un petit commentaire pour dire que la ville a déjà beaucoup perdu en authenticité par rapport à la première fois où j’y suis allé il y a 6 ans. La ville était carrément sympa ! Après le island hopping reste effectivement magnifique, et la plongée bouteille dans les épaves de la seconde guerre mondiale géniale.
    Petit conseil, il y a encore mieux que le Tour C. C’est de louer un bateau privé directement sur le port et de passer la nuit à Malcapuya ou Banana. C’est un peu plus cher, mais le BBQ préparé direct sur le bateau et les coucher et lever de soleil en mode Robinson crusoé les valent largement !
    Pour les sources d’eau chaude, c’est assez sympa en hiver au coucher de soleil quand il fait 25 dehors.
    Cheers !

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      13 août 2017 at 0 h 18 min

      Hello, cool merci pour ce retour ! Pour le bateau privé, ça nous tentait mais malheureusement on n’a pas trouvé 🙁

    Laisser un commentaire