France

On était au WAT, le salon des blogueurs voyage !

Du dimanche 22 au mercredi 25 avril, Florent s’est rendu en Aveyron au WAT 18, le salon des blogueurs voyage. Anaïs ne pouvant pas être dispo (Anaïs devant travailler pour subvenir au besoin du foyer), il s’est sacrifié (quelle belle âme) pour participer à ces 4 jours intenses, entre sensations fortes, belles rencontres et soirées de folie. Autant vous dire que ça n’a pas été de tout repos ! Je (Flo) prends donc la plume pour vous raconter ces quelques jours inoubliables (et moi bah je commente).

Avertissement : Anaïs étant la photographe officielle des Gros Sacs, je décline toute responsabilité s’il n’y a aucune photo potable dans cet article (je valide, c’était une catastrophe) !

Première pour Les Gros Sacs au WAT !

Il s’agit pour nous d’une première participation au salon des blogueurs voyage. Je fais tout de suite une première aparté pour ceux qui se demandent : « mais attend, le salon des blogueurs voyage, ça devrait s’appeler le SDBV et pas le WAT, ils ont trop picolé ou quoi ». Alors certes oui, mais non. On dit WAT, car la société qui organise le salon s’appelle We Are Travel. Et cette année c’était donc le WAT 18 et ça se passait en particulier à Millau, mais également dans tout l’Aveyron.

Vous me direz, c’est bien joli ce WAT, mais ça sert à quoi ? Et bien ça tombe bien que vous demandiez !

Au WAT il y a :

  • Plein de blogueurs
  • Des blogs trips pour découvrir la région
  • Des conférences
  • Des speed meetings avec des professionnels du tourisme
  • Des soirées (tiens, ça ressemble pas à Flo d’aller à ce genre d’évènements?!)

Donc d’une part, c’est un grand rassemblement de blogueurs voyage francophones (plein de petits copains suisses, belges et même canadiens étaient là) et de professionnels du tourisme. D’autre part, cela permet de mettre un gros coup de projecteur sur une région puisque des blogueurs, ça poste, ça storize, ça tweete, ça selfize et donc vous vous retrouvez avec les réseaux sociaux envahis de #WAT18 et #AveyronEmotion (futés les organisateurs) !

Bref, passons au vif du sujet ! Déjà, bonne nouvelle, la SNCF ne sévit pas sur mon trajet en ce dimanche 22 avril et j’arrive à l’heure (#MazelTov). En milieu d’après-midi, nous arrivons au Domaine Saint Estève, une résidence hôtelière qui accueille les 250 blogueurs, mais aux allures de petit village vacances ! L’endroit est vraiment chouette, avec la piscine qui offre une vue imprenable sur le viaduc de Millau.

Vue Viaduc du DomaineBon alors celle-là elle passe…

Vue ciel et montsOh celle-là aussi ?! 

Piscine avec vueOh et celle-là n’est pas dégueu du tout ?! Qui a pris cette photo ?! 

Retrouvailles et apéro !

Nous sommes logés dans des beaux chalets de 4 personnes et je retrouve mes collocs pour les 4 prochains jours de ce WAT : Fabienne et Benoît de Novo-Monde (attention, je crois que ne pas connaître leur blog est reconnu comme crime contre l’humanité en suisse) que nous avions déjà rencontrés à Paris et à Chiang Mai en Thaïlande, et Romain (du blog La Thaïlande et l’Asie). Alors effectivement, les chalets étaient très beaux à notre arrivée… mais mettez 4 backpackers là-dedans, repassez 2 jours plus tard et ça sera beaucoup moins classe ! Des fringues par-ci, des bières par-là, de la bouffe ici, 3 ordi au fond, 12 appareils photos sur le frigo… bref on retrouve une petite ambiance de bordel de tour du monde bien agréable (auquel je ne doute pas une seconde Flo aura largement participé) !

Chalet Domaine Saint Esteve

Salle de bain backpackerLe point commun entre tous les backpackers : la trousse de toilette suspendue !

Evidemment avec Fabienne et Benoît (qui, au passage, viennent tout juste de sortir leur livre « Destination Tour du Monde » ), il se passa ce qui devait se passer (désolé les copains, apparemment vous avez une réputation à entretenir) : l’apéro ! On décide donc de lancer un petit apéro sur la terrasse qui se transforme tout doucement en apéro général avec tous les chalets d’à côté ! Et c’est là que je commence à me dire que ce WAT devrait bien se passer (ho ben ça alors ?! Qui en doutait…) ! Pour faire une petite parenthèse bisounours, je dois dire que le WAT c’est un peu comme le Nord, vous rentrez quelque part sans connaître personne et 2h plus tard vous repartez avec 10 amis ! True story !

La #TeamLille parce que oui, je ne suis pas seul, fait découvrir ses bières du Nord et son maroilles évidemment (encore désolé à mes collocs pour l’odeur infecte pendant les 3 jours), pendant que la #TeamPtiSuisses nous fait goûter ses dernières trouvailles de bières artisanales bizarres. Bref, on passe une bonne soirée et on ne se couche pas trop tard, car demain on a du taff (nan j’déconne) !

Maroilles

Même pas peur…

La journée du lundi est consacrée aux blogtrips. Pour ma part, j’ai eu la chance de décrocher le gros lot : tyroliennes le matin et parapente l’après-midi. Petit rappel : j’ai le vertige de ouf ! J’avais choisi ces activités pour essayer de me challenger un peu, mais je ne pensais pas les obtenir, car elles étaient très demandées. Nous pouvions choisir 5 blogtrips dans une liste exhaustive et les classer par ordre d’intérêt. Etant persuadé que le parapente serait très demandé et que j’avais peu de chance de l’avoir, je l’avais donc mis en n°1 en me disant « si je ne l’ai pas, je serai content de ne pas avoir à affronter le vide, et puis si je l’ai… on verra bien plus tard » ! Bon ben, plus tard, c’est maintenant ! Plus le choix, faut y aller !

Je fais la rencontre des mes compagnons pour la matinée : Audrey et Mickaël du blog Refuse to hibernate, Stéphane et Delphine du blog Loin d’ici, Cindy du blog Staart’s, Florine du blog World Adventure Divers et Ghislain (de l’agence Roc et Canyon) qui sera notre guide.

Groupe BlogtripLa Team du Blogtrip Tyroliennes / Crédit photo : Loin d’ici

On attaque la journée avec une première petite tyrolienne au dessus d’une rivière et je me dis que la matinée va être tranquille et sympa (le menteur).

Depart parcours tyroliennes

Mais c’est raté, soit on nous a menti, soit j’ai mal lu le programme (pas impossible). Je me rends compte qu’il y a aussi de la via ferrata, des ponts suspendus, des ponts de singe, des slacklines, bref tout ce que je voulais éviter avec trop de vide en dessous de mes pieds ! Et ben voilà, je vais en chier !

Flo Pont de SingeJe maîtrise complètement la situation / Crédit photo : Refuse to Hibernate

Pont suspenduSoit le pont n’est pas droit, soit il a beaucoup de mal à se servir de ses mains !

Pont de singe

Heureusement, je me trouve une collègue de galère, en la personne de Cindy (#CaBalance) qui a l’air d’apprécier autant le vide que moi ! Du coup, on se soutient moralement (et comme on peu surtout) :

– C’est comment là devant ?
– Pouahhhhhhhh c’est chaud !
– Merdeeeeuuuuuuhhhhhhhhhhhh !
– Regarde pas en bas ! T’y es presque !
– Etc…

Team Flipette#TeamFlipette

Bref, on forme la Team flipette en bout de chaîne du groupe ! Il y a quelques passages un peu chaud à gérer… enfin surtout pour nous deux j’ai l’impression parce que pour les autres ça a l’air vraiment easy. Le plus cool, ça reste les tyroliennes… surtout parce qu’il n’y a rien à faire à part se laisse tomber (dans le vide certes). Au milieu du parcours, on arrive sur une crête avec une superbe vue sur la région.

Tyrolienne Serein

Mousqueton

Vue haut

De là, on enchaîne 4 ou 5 tyroliennes pour redescendre jusqu’en bas dont certaines trèèès longues avec des passages entre les arbres, c’est génial ! On s’éclate comme des p’tits fous (surtout une fois qu’on est sur la terre ferme) ! Une super activité, une bonne ambiance avec les autres blogueurs et surtout une bonne dose de stress et d’adrénaline de consommée !

Le midi, on fait une pause ravitaillement bien méritée pour recharger les batteries ! Apparemment, Jean-Michel Routard est un habitué des lieux !

Au Jeu de PaummeEt ben dis donc, t’étais où en 2016 ?

Flo s’envoie en l’air !

Comme j’ai le vertige, j’ai choisi le parapente comme activité de l’après-midi. Mon instructeur, Léo est très sympa et m’explique bien la chose avant et pendant le vol. Je lui fait bien comprendre que le vide, c’est pas trop mon élément, mais il gère complètement. Il m’explique notamment que la sensation de vertige n’opère que quand nos pieds touchent le sol. Donc ça devrait aller d’après lui… même si je pense qu’il bluffe !

Pare au decollageCrédit photo : Loin d’ici

Mais contre toute attente, le décollage est hyper doux et on est tout de suite en apesanteur. La sensation est plutôt douce et je rassure toutes les flipettes dans mon genre : (quasiment) pas de sensation de vertige, vous pouvez y aller ! La vue de haut de Millau et des alentours est magnifique, le vol se passe super bien. On suit les vautours pour prendre les mêmes courants ascendants, afin de reprendre de l’altitude. Un vrai régal et une super chance d’avoir fait ça. Un expérience à renouveler ! Et surtout, je souhaite dire un grand merci à Léo, Jeff et Antoine de nous avoir permis de découvrir leur passion.

Decollage parapenteCrédit photo : Loin d’ici

Parepente Millau

Les pieds dans le vide

Dans les airsCrédit photo : Loin d’ici

Faites péter les WAT !

Ce salon, c’est aussi des soirées de folie organisées par l’équipe de We Are Travel. J’en profite d’ailleurs pour tous les remercier, ils abattent un boulot de dingue et le résultat est juste monumental (un des mots d’ordre du WAT18) ! Avant de nous rendre à la soirée, une petite surprise nous attend ! Nous arrivons sur une voie de chemin de fer désaffectée, sur laquelle un vélo-rail a été installé. Une petite plateforme avec 2 vélos et 3 passagers derrières. On pédale (enfin moi je regardai faire), on passe sous des ponts, sur des viaducs et on arrive au final dans une ancienne station de gare. Plutôt sympa comme activité (malgré la pluie) pour explorer le coin !

VélorailCrédit Photo : Nico Gomez / We Are Travel

La suite de la soirée se déroule à Sainte Eulalie de Cernon sous le thème médiéval ! Nous sommes attendus à l’entrée du village par des chevaliers en tenue d’époque !

Sainte Eulalie de CernonCrédit Photo : Nico Gomez / We Are Travel

Ensuite, la soirée se passe à l’intérieur du village avec des très bons produits (hummmm le fromage, hummmmm les rillettes, hummmmm la soupe de fromage, hummmmm le vin…). On notera l’ingénieuse assiette qui permet de la tenir d’une main tout en y accrochant son verre de vin, ce qui laisse la 2ème main libre pour aller se resservir toutes les deux minutes !

Assiette pratique
Ingénieux n’est-ce pas ! Crédit Photo : Nico Gomez / We Are Travelbes

Au boulot maintenant !

Le lendemain matin, de nombreuses conférences de qualité ont lieu sur des sujets divers et variés : le SEO, Pinterest, le voyage éco-responsable, les blogueurs qui trichent, la législation sur les drones etc… il y avait de quoi s’occuper et on repart avec une To Do List longue comme le bras !

Conference WAT SEOCrédit Photo : Nico Gomez / We Are Travel

L’après-midi est elle consacrée au speed-meeting avec les professionnels du tourisme (office du tourisme, assureur, agence de voyage, marque etc…) qui ont souhaité participer au salon. C’est l’occasion d’échanger avec eux sur d’éventuels partenariats futurs.

Alors là, à ce niveau, vous allez vous demander ce qu’on peut bien faire ici, nous, petit blogueurs en herbe, au milieu de tous ces professionnels ?! Bon et bien puisque vous posez encore la question, on va prendre la peine de répondre bande de curieux !

Pourquoi aller au WAT ?

Pour les rencontres

On ne va pas se mentir, quand nous avons été accepté pour participer au WAT18 (il y a une sélection à l’inscription), nous étions super contents ! Et puis ensuite, on s’est demandé ce qu’on allait bien pouvoir faire là-bas ! Bon certes, on avait ouï dire que les soirées étaient plutôt sympa et ça nous suffisait déjà comme raison, mais bon…

On avait peur d’être le nouvel élève de 6ème qui entre sans frapper dans la classe des grands de 3ème et que tout le monde regarde en se demandant : « ils font quoi ici ceux-là » ?! On se sent un peu désorienté quand on vous demande toutes les deux minutes : « c’est quoi ton prénom ? Et ton blog ? », sorte de ASV (Flo, sérieusement ASV ?!) des temps modernes, pour ceux qui ont connu l’époque Caramail !

Et puis ça passe. Très rapidement même. J’ai vraiment eu l’impression de faire partie d’une grande famille, d’une bande de copains qui part en vacances une fois par an, avec une passion commune : le voyage.

Pour les projets futurs

La 2ème grosse interrogation était de savoir si nous avions notre place au speed-meeting avec des professionnels du tourisme.

Depuis que nous sommes rentrés de notre tour du monde, nous nous sommes installés à Lille comme vous le savez (et si vous ne le saviez pas, vous le savez désormais). Pourquoi Lille me direz-vous (mis à part la bière, le welsh et les gens adorables) ? Notre idée était de pouvoir prendre la voiture le week-end pour aller explorer différents coins de notre belle France à la recherche de #MicroAventure (dédicace à Julien).

Alors, pourquoi ne pas aller parler de nos projets aux OT (Offices du Tourisme) en question présents au WAT ? C’est donc ce que nous avons fait, non sans nous demander si nous allions les intéresser. Comment rivaliser face à des blogueurs professionnels, des plumes aiguisées bien loin de notre style, des superstars de la story Instagram etc… ?

S’il y a bien un enseignement que je retiens de ce WAT, c’est qu’il y a de la place pour tout le monde. Petit ou gros blogueur (sans rentrer dans le débat des followers/likes), mon ressenti est le suivant : les OT recherchent avant tout du contenu de qualité et des personnes capables de représenter les mêmes valeurs qu’eux et leur région.

Bref, tout ça pour vous dire que depuis notre retour de tour du monde, nous avons des projets plein la tête et ce salon était l’occasion de nouer des contacts pour rendre cela encore plus concret. On espère pouvoir partager tout ça avec vous rapidement !

L’aligot c’est la vie !

Après avoir été un peu sérieux la journée, il est temps de repartir pour la 2ème soirée du WAT ! On nous emmène cette fois au pied du viaduc de Millau pour quelques photos au coucher du soleil.

Groupe WAT au Viaduc de Millau Si vous le cherchez, c’est le 27ème à gauche en partant du milieu
Crédit Photo : Nico Gomez / We Are Travel

La soirée se continue quelques mètres plus bas à l’intérieur de la station de l’aire d’autoroute du viaduc ! C’est juste énorme ! Chaque pièce est consacrée à un met spécifique : il y a la pièce aligot/viande, la pièce poisson, la pièce fromage, la pièce dessert etc… Comme d’habitude la nourriture est à tomber. Je me ressers plusieurs fois tellement c’est délicieux ! Je goûte même quelques desserts insolites : de la glace et un cheesecake au lait de brebis. Comme dirait Anaïs : c’est intéressant !

Mais le meilleur reste à venir avec un groupe de musique qui va enflammer la soirée comme j’ai rarement vu ça ! L’ambiance monte petit à petit jusqu’à atteindre la folie générale entre solo de guitare à terre, chenille géante, paquito interminable et autres joyeusetés. Oui, je sais, dit comme ça on se croirait chez Patrick Sébastien un 14 juillet et ça fait pas rêver, mais croyez moi, c’était de la folie ! A tel point que personne ne veut évacuer les lieux lorsque la dernière navette doit nous ramener au domaine ! Evidemment, un after s’organise tellement nous sommes tous encore chauds ! Mais cela ne nous regarde pas ! Par exemple, il ne vous racontera pas comment il s’est trompé de chalet en rentrant se coucher !

Oups

On remet ça !

Le lendemain, rebelotte pour des conférences le matin et du speed-meeting l’après-midi. Bizarrement c’est plus compliqué pour tout le monde aujourd’hui ! On sent la fatigue chez tout le monde, mais la bonne humeur est toujours là et ça c’est vraiment cool.

On aura aussi fait marcher le commerce local pendant quelques jours ! La boulangerie située juste à côté du salon a vu débarquer pas moins de 200 personnes le 1er jour à l’heure du déjeuner. Ils n’étaient pas du tout prêts, mais alors PAS DU TOUT et avait à peine de quoi en faire 4 ou 5 ! Le lendemain ils en avaient préparés pour une armée !

Pour clôturer le salon, l’équipe d’organisation avait prévu une dernière (enfin avant-dernière) animation : un saut depuis une nacelle sur un boudin d’air ! Allez, après avoir fait de la via ferrata et du parapente, plus rien ne me fait peur. Je m’élance donc en faisant le gars hyper serein, mais en fait je flippe quand même (et je sautais de la hauteur la plus basse) ! Attention c’est impressionnant, je vous mets deux vues différentes pour bien vous rendre compte :

Impressionant non ? Merci à Caroline (Tongs et Sri Lanka), mon binôme du WAT pour la vidéo !

Un bon saut de merde vu comme ça !

Avant de terminer officiellement ce WAT18, une dernière soirée nous attend : la soirée karaoké dans un bar du centre de Millau (Okfé) ! Et bien encore une fois, on a mis le feu apparemment ! On a éclaté le record de chansons mises lors d’une soirée karaoké dans ce bar : il était de 23 chansons avant notre passage… en repartant il est à 40 !

Sentiments et impressions

Le bilan de ce WAT est extrêmement positif pour plein de bonnes raisons ! Tout d’abord l’équipe d’organisation (Florence & Xavier Berthier en tête) ont été au top et nous ont concocté de super activités/surprises/soirées. Tout comme l’office du tourisme de l’Aveyron qui a su nous montrer qu’il y avait énormément de choses sympas à faire dans cette région, du sport outdoor à la culture, en passant par la gastronomie évidemment. Ils nous ont aussi accueilli d’une fort belle manière, toujours avec le sourire même quand il fallait venir nous récupérer à 5h du mat’ un lendemain de soirée (dédicace à Amandine). Ce n’est pas forcément la première région à laquelle on aurait pensé pour des vacances, mais après y avoir passé quelques jours, on se dit rapidement qu’il faudra y revenir.

D’un point de vue perso, j’ai fait la rencontre de super nouveaux copains blogueurs (d’ailleurs on vous fera un article avec tous les blogs qu’on a découvert), j’ai rencontré des offices du tourisme qui donnent envie de visiter leur région, et j’en ressors motivé comme jamais avec des projets plein la tête (oui je sais je l’ai déjà dit). J’ai d’ailleurs mis quelques jours à redescendre du petit nuage sur lequel j’étais pendant ces 4 jours !

Merci

On vous promet qu’on va vous faire découvrir encore plein de belles choses. C’est d’ailleurs l’occasion de vous remercier, vous, lecteurs, de nous avoir permis indirectement de participer à ce WAT. Vos commentaires sont une grande source de motivation au quotidien. Un grand merci à vous et au plaisir de tous vous rencontrer autour d’une bière un jour. Nan mais je suis sérieux, qui prête son appart ?

Merci

A très bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Best of photos

WAT 18Crédits photos : Nico Gomez / We Are Travel, Loin d’ici, Refuse to Hibernate, Staarts, World Adventure Divers

Infos Pratiques

Vous trouverez ici toutes les infos pratiques concernant le logement et les activités que j’ai faite durant le WAT.

dodo

  • Domaine Saint Estève : 80€/nuit le chalet de 4 personnes. Un super domaine avec des chalets confortables (avec salon, cuisine, frigo, canapé) et une piscine avec la vue sur le viaduc.

Entrée

  • Roc et Canyon : une agence qui propose toutes les activités outdoor possible en Aveyron : tyrolienne, via ferrata, saut à l’élastique, canoë, escalade, rafting, VTT etc…
  • 3 agences pour faire du parapente : comptez 80€ pour un vol d’une vingtaine de minutes
    • Tête à l’envAir avec Léo
    • Acrobi Parapente avec Jeff
    • Airzone Parapente avec Antoine
  • Sur les rails du Larzac : pour faire du vélo rail

food

  • Au jeu de paume  : un bon restaurant dans le centre de Millau, approuvé par le routard depuis des années (sauf 2016, mais il avait un mot d’excuse)

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

 

6 Commentaires

  • Répondre
    Caro Tongs de Sri Lanka
    3 juin 2018 at 16 h 12 min

    Anaïs l’année prochaine, je demande à faire ta rencontre, pas d’excuses de boulot qui tiennent !!! 😉

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      3 juin 2018 at 17 h 41 min

      Ahah je pense pas qu’elle va manquer ça une 2ème fois !

  • Répondre
    Claire
    6 juin 2018 at 23 h 11 min

    Super article comme toujours! La région a vraiment l’air Superbe!!! Ça donne envie!!
    Ps: Qui prête son appart??? Nous: au moins une chambre à prêter à défaut de l’appart entier!! Lol! 😉

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      7 juin 2018 at 21 h 55 min

      Yes y’a clairement de quoi s’éclater là bas ! Ahah c’est cool ça, dès qu’on passe à Rouen on vous fait signe !

  • Répondre
    Julien
    7 juin 2018 at 17 h 05 min

    ‘Tain mon gars, c’était quand même trop bien !! Je suis super content de t’avoir rencontré… Je suis aussi content que tu n’aies pas parlé de nos 3e, 4e voire 5e mi-temps au chalet #TeamBelgique… C’était bien bon !!! A nouveau, t’es le bienvenu quand tu veux avec ou sans partenariat avec l’Ardenne. Je vous héberge et je vous emmène en Ardenne quand vous voulez ;). A très vite, et en tout cas, au WAT 2019 !!!

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      7 juin 2018 at 22 h 03 min

      Idem, très cool de t’avoir rencontré ! Et of course ce qui se passe en after, reste en after :p Et bien avec un tel enthousiasme, je crois qu’on va pas avoir le choix que de venir te rendre visite !!! On peut s’organiser ça easy, et on attend ton prochain stage survival avec impatience !

    Laisser un commentaire