Indonésie

Tumbak : la pépite aquatique de Sulawesi

Après les îles Togian, il y a un endroit que les Gros Sacs n’auraient raté sous aucun prétexte : Tumbak ! Allez, on vous emmène…

En organisant notre voyage à Sulawesi, il y avait une petite adresse qui ressortait souvent : le Tumbak Island Cottages. Tenu par Yoan, un biologiste français vivant là-bas depuis dix ans, ces quelques petites cabanes sur pilotis perdues au milieu d’un lagon nous faisaient de l’œil !

Tumbak ou l’or bleu 

Samedi 10 juin. Etant arrivés la veille au soir de nuit, on découvre les lieux pour la première fois à la lumière du jour. Nous sommes littéralement perdus au milieu de l’eau ! La situation est exceptionnelle : nous faisons face au village et à un volcan. Pour vous figurer encore un peu mieux l’endroit, ici on vit en symbiose avec ce qui nous entoure. On peut dire qu’on est coupé du monde. Yoan nous apporte les petits plats concoctés par sa belle-mère en pirogue 3 fois par jour. Sulawesi nous aura vraiment permis de nous rendre compte à quel point on peut et à quel point on aime vivre simplement…

Tumbak Island Cottages
Tumbak - Volcan

Après le petit-déjeuner, c’est parti pour une excursion snorkeling ! Direction tout d’abord un petit îlot offrant une vue splendide sur tout le lagon et les alentours. Oui on sait, encore de l’eau turquoise, ça devient lourd… On fait ce qu’on peut !

Tumbak - View Hill 1
Tumbak - Les Gros Sacs

Ensuite c’est parti pour le snorkeling. On se souviendra du premier spot ! Il était infesté de petites méduses ! On n’y fait pas long feu ! On ressort tous illico avec quelques souvenirs sur la peau ! Le deuxième spot est bien plus sympathique. On observe des dizaines d’espèces de coraux et de poissons. On sent déjà qu’il va y avoir match avec les îles Togian. C’est splendide. On finit la matinée en accostant sur une plage (déserte évidemment) pour profiter du soleil et continuer à snorkeler.

Aparté : on s’excuse d’avance, on va répéter mille fois dans l’article que le snorkeling est exceptionnel ici, mais malheureusement on ne pourra pas vous montrer de photos ou de vidéos, on essaie de protéger notre pauvre petite GoPro dont l’étanchéité est désormais plus que douteuse. Et puis ça vous donnera une bonne raison pour aller voir ça de vous-même ! 

Tumbak - Ile
Tumbak - Beach 1

Après un bon déjeuner, c’est reparti pour une nouvelle sortie snorkeling. Cette fois on explore les alentours directs de notre cabane. Et là… on en prend plein les yeux comme rarement. On passera une bonne heure et demie à explorer la zone et on aura vu des choses MA-GNI-FAÏQUE ma chérie ! On peut admirer le travail de Yoan qui participe activement à la restauration des fonds marins. Entre les coraux vert fluos, rose fluos, les champs de coraux mous, les coraux « arbres japonais » (c’est comme ça qu’on a décidé de les appeler), les coraux fleurs, les murènes, les poissons chiens, les poissons trompettes, les poissons flèches, les seXy crevettes (parce qu’elles bougent du popotin), les poissons bizarres, les poissons jolis (oui on n’est pas encore au top sur les noms de poissons, mais on y travaille), c’était un festival ! Franchement, après avoir souvent vu des fonds marins en piteux état, c’est un vrai bonheur de snorkeler à Tumbak. On a enfin l’impression de voir à quoi ressemble la vraie vie sous-marine quand elle n’est pas perturbée et/ou détruite par l’homme.

Tumbak - Murene 2

On retourne émerveillés sur notre terrasse bien aimée, où on passera la soirée en bonne compagnie avec nos voisins de chambrée toulousains ! Moment extraordinaire durant le dîner, une vague de plancton phosphorescent passe au large de notre cottage nous offrant un des plus incroyables spectacles qu’on ait jamais vu.

Rebelote 

Dimanche 11 juin. On prend les mêmes et on recommence ! On attaque la journée avec une bonne session de snorkeling ! Encore une fois, on n’est pas déçus avec des némos dans tous les sens, des anémones géantes, des crevettes d’anémone, des écrevisses, des murènes, des tricots rayés (ce petit serpent noir et blanc tout mignon, mais mortel) etc… Avec Yoan en chef de fil, vous êtes sûr de voir des choses que vous n’auriez jamais vu tout seul ! Il connaît tout sur tout ! On le soupçonne d’avoir créé Encarta (dédicace à ceux qui s’en souviennent). C’est un pur régal !

Tumbak - Boat

L’après-midi, Yoan nous amène sur une petite île en face de nos cottages pour une petite balade dans la jungle. On traverse des champs d’herbes hautes, on monte, on descend, on croise quelques spécimens de faune et flore locale. Bref, une petite marche bien sympa qui vaut le coup de se bouger un peu de son hamac !

Tumbak - Jungle

Ca sent déjà la fin. Nous avons passé 3 nuits et 2 jours au Tumbak Island Cottages, mais nous n’avons pas vu le temps passer (c’est ça d’être tout le temps la tête sous l’eau). On aurait pu facilement faire quelques jours de plus tellement les fonds marins sont incroyables et tellement le lieux est agréable ! Malheureusement, le devoir nous appelle puisque nous avons une série de vols qui nous attend pour atteindre notre prochaine destination… l’Australie ! Et oui, après presque 10 mois, il est (enfin) temps de dire au revoir à notre chère Asie du sud est.

Encore de l’eau ! 

Lundi 12 juin. Nous prenons la direction de Manado, d’où nous nous envolerons pour Jakarta, puis Kuala Lumpur et enfin Sydney ! En arrivant à Manado, un déluge s’abat sur la ville. Dommage pour nous, il nous faut traverser une rue avec 20cm d’eau pour atteindre notre Guesthouse ! Du coup, on met nos chaussons d’eau et en avant Guingamp ! On passera le reste de la journée au chaud dans notre chambre !

Y’a un pilote dans l’avion ?! 

Mardi 13 juin. Notre premier vol entre Manado et Jakarta fait un stop à Makassar. Tout se passe normalement jusqu’à ce qu’on atterrisse en plein orage ! On peut vous dire que ça secoue sévère et qu’Anaïs était pas fière du tout (les mains de Flo s’en souviennent). Mais le pire reste à venir ! Après avoir débarquer de l’avion puis ré-embarquer dans le même avion, à la même place (oui, on sait, tout est affaire de logique), on s’envole (enfin) pour Jakarta. Et là c’est encore une autre histoire. Il nous est impossible d’atterrir à Jakarta en raison de gros orages que l’on voit très bien puisqu’ils sont autour de nous !

storm

Le pilote descend en altitude, puis remonte, puis redescend, puis remonte. On ne comprend pas trop, d’autant plus que notre cher pilote ne fait les annonces qu’en indonésien ! Tout ce qu’on sait, c’est que ça secoue énormément ! Anaïs met en pratique les cours de respiration appris durant le visionnage des meilleurs épisodes de Baby Boom !

breathing

Finalement, après avoir tourné 20mn au dessus de l’aéroport, on comprend (enfin on demande à une hôtesse de nous traduire surtout) qu’on ne peut pas se poser à Jakarta et que nous allons devoir nous rendre à Sumatra l’île voisine. On est au fond du seau ! Pour une fois, nous avons réservé notre hôtel et on s’était fait plaisir ! C’est la loose les amis ! Et en plus on n’est même pas sûr de pouvoir attraper nos vols du lendemain ! Sauf que… rebelote, impossible de se poser à Sumatra ! Non, non, on ne déconne pas ! Notre gentille hôtesse traductrice nous annonce que nous repartons sur Jakarta et que nous allons tenter un atterrissage sur un autre aéroport ! Ca secoue à nouveau dans tous les sens, Anaïs prie et pleure en même temps ! A ce moment là, les mains de Flo sont broyées par celles d’Anaïs. Tiens d’ailleurs faisons une aparté sur le comportement d’Anaïs quand elle est stressée en avion (parce que je crois que ça vaut le coup). Le réflexe classique : elle s’accroche très fort à ses accoudoirs en espérant que ça la sauvera en cas de pépin ! Est-ce que quelqu’un peut lui expliquer que ça ne sert à rien ?! Bref, on arrive finalement à se poser à Jakarta en traversant les orages, Anaïs reprend une respiration normale, et cerise sur le gâteau, on nous annonce que finalement on a bien atterrit à l’aéroport prévu initialement ! Tout ça pour ça ! Après tant d’émotions, on a hâte de profiter de notre chambre d’hôtel situé à peine à 2km de l’aéroport… BINGOOOO, on mettra 2h00 pour faire ces 2km, oui, oui, vous avez bien lu ! Tout est inondé, et on arrive finalement qu’à 23h00 à l’hôtel fumés comme des saumons !

On vous dit à bientôt au pays des kangourous !

PS : priez pour nous pour que le vol Jakarta/Kuala Lumpur/Sydney se passe tranquillement !

Tumbak : la pépite aquatique de Sulawesi
Notez cet article

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Best of photos

Indonésie - Sulawesi - Tumbak

INFOS PRATIQUES

hotel logement Hébergement hotel logement

Tumbak Island Cottage : 250.000 IDR/personne/nuit (16€) comprenant les 3 repas. Il font aussi des packages qui comprennent les excursions, le snorkeling avec le matériel etc… (cf leur site). L’endroit est superbe, au milieu du lagon et c’est juste magnifique pour le snorkeling, c’est un MUST DO si vous passez à Sulawesi !

On vous conseille d’utiliser HotelsCombined pour vos recherches de logement. C’est un comparateur des différents sites de réservations (booking, agoda, expedia, hotels etc…). Il suffit de rentrer vos dates et il vous dira sur quel site le logement est le moins cher 😉 Un bon ami pour faire des économies !

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !)

 

voiture transport Transport voiture transport

Manado à Tumbak en taxi partagé (demandez à Yoan pour l’organisation) : 50.000 IDR (3€). Durée 3h30.

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

Vous aimerez peut-être aussi

10 Commentaires

  • Répondre
    Julie
    14 juillet 2017 at 16 h 03 min

    Wahou, comme ça fait tellement rêver…! L’eau turquoise, le calme, les coraux (et les prix aussi, haha),…
    A cause de vous, je n’arrête pas de devoir rajouter des destinations à ma wish list! C’est malin! ^^

    J’espère que vos vols depuis Jakarta ont été plus sereins! Moi non plus, j’aime pas quand ça secoue et qu’il y a des éclairs partout! ^^’

    Salutations depuis la canicule suisse!

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      15 juillet 2017 at 2 h 57 min

      Et bien il faudra prévoir un looonggggg voyage pour faire toute la wish list d’un coup et voilà :p Et oui merci les autres vols se sont mieux passés ! On t’échange 10° en + contre 10° en – deal ?!

  • Répondre
    Mireille
    16 juillet 2017 at 11 h 44 min

    p’tain, vous vivez intensément, un orage comme ça, j’en ai jamais vécu et pourtant 10 mois et 60 vols en Asie du SE…

    Merci pour le tuyau, encore une fois j’ai loupé Tumbak, j’étais pas loin au parc national Tangkoko (singes négres, Kush, toucan bicornes, minis lémuriens etc…) après avoir snorkeller à Bunaken (île face à Manado), bon ce sont des régions tellement riches…

    Mais j’y retournerai et ne manquerait pas de rencontrer Yoan qui est bien connu des backpackers.

    hello depuis l’île la plus belle au monde  » La Réunion »!!!

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      16 juillet 2017 at 20 h 15 min

      Hello Mireille, les orages c’est notre dada en Asie ! Et yes Tumbak vaut le détour clairement ! Profitez bien de La Réunion !

  • Répondre
    Aurore
    17 juillet 2017 at 11 h 48 min

    Vous quittez l’Asie 🙁 Merci pour tous ces articles si bien construits, j’y reviendrai souvent pour préparer et sans doute encore une fois sur place.
    Et je vais quand même continuer à vous suivre au pays des kangourous 🙂 Bonne continuation les gros sacs 🙂

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      19 juillet 2017 at 0 h 31 min

      Merci Aurore, avec plaisir.
      N’hésite surtout pas si tu as besoin 😉

  • Répondre
    Aurorevoyage
    6 juin 2018 at 11 h 04 min

    Tiens, je voulais vous dire que nous arrivons vendredi chez Yoan !
    Pour info, est-ce qu’il y a le wifi ? C’est pour savoir si je pourrai appeler ma maman 🙂

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      6 juin 2018 at 11 h 11 min

      Trop cool, passe lui le bonjour de notre part ! Ahah le wifi, et pourquoi pas l’eau courante tant qu’on y est ! Appelle ta maman avant 😉

  • Répondre
    AuroreVoyage
    6 juin 2018 at 14 h 06 min

    Ça sera fait ! Et j’appellerai ma maman une autre fois … !
    Pour information, Yoan nous a annoncé un trajet Manado-Tumbak à 500 000 IDR et non 50 000. Les prix ont augmenté vous croyez ?

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      6 juin 2018 at 14 h 15 min

      De tête on avait pris un « taxi » partagé qui passait par Tumbak. On voyageait avec des familles avec enfants qui habitaient non loin du village. Demande si il y a ce genre de taxi dispo ? Peut-être qu’il n’y en a pas à votre date et que c’est du « privé » ?

    Laisser un commentaire