Indonésie

Sulawesi : Le paradis des îles Togian (partie 2)

C’est le coeur gros que nous quittons Bomba, le Poki-Poki et toute sa clique en direction de l’île de Malenge et du Serra Beach, toujours dans les îles Togian !

L’idée de con

Dimanche 4 juin. Nous sommes arrivés au Serra Beach (Zerra Beach officiellement) la veille en fin de journée. Aujourd’hui, le temps n’est toujours pas avec nous, il pleut ou il fait gris au mieux. Pas idéal, mais on se rend compte que l’endroit est déjà chouette comme ça alors avec un rayon de soleil ça doit être magnifique.

Après le petit déjeuner, on se lance dans une folle partie de UNO (oui, encore… après 10 mois de voyage, on va écrire professionnel de UNO sur notre CV), quand tout à coup on nous dit que les chiens sont aux trousses des macaques, que c’est le moment ou jamais pour les apercevoir et qu’ils sont justes derrière nos cottages. Ni une, ni deux, on enfile nos tongs (seules chaussures que tu utilises à Sulawesi, quand tu en utilises) et nous voilà partis dans la jungle ! Sauf que, oui, il y a un sauf, sinon une fois de plus ça ne serait pas drôle… il y a plu comme pas possible toute la nuit et qu’il recommence de nouveau à pleuvoir ! On ne va pas vous faire un dessin, de la pluie et de la terre, ça ne fait pas des Chocapics, mais ça fait bel et bien de la boue, BEAUCOUP de boue, et même beaucoup de boue qui glisse ! Au bout de 500M d’ascension on commence à se dire que c’était peut-être pas une idée de génie (encore une), que les singes au final on s’en fout et qu’on n’a définitivement pas les même notions de distances que les locaux (encore) ! En bons aventuriers que nous sommes, on continue quand même jusqu’à arriver devant une pente légèrement trop abrupte pour nous dirons-nous ! A ce moment là, on est déjà pieds nus dans la boue et ça fait un bail qu’on a oublié les tongs ! On regarde notre gentil guide et on lui dit que ça ne va pas être possible et là on lit dans ce regard « mais quelle bande de branques » !

Les Gros Sacs

Notre guide : « Quelle bande de guignols »

Oui ben c’est comme ça ! On rebrousse donc chemin, la mission un étant de ne pas se perdre et la mission deux de ne pas se vautrer ! On s’auto engueulera pendant les 20 minutes de descente et Anaïs pétera légèrement un plomb, oui on peut dire ça, quand elle réalisera qu’une horde de moustiques tigres est en train de la dévorer ! Heureusement, elle n’a pas raté une miette des émissions de Bear Grylls et de Mike Horn, et toujours en mode furie elle s’enduit les jambes de boue ! Résultat : des habits propres tout juste sortis du sac plein de boue, 25 piqûres de moustiques et aucun macaque en vue ! Conclusion : c’était une bonne idée à la con !

Anaïs se faisant attaquer par les moustiques…

Flo ira quand même se faire une sortie snorkeling dans l’après-midi puisque visiblement on peut voir des petits requins à pointe noire ici (ils sont inoffensifs). Mais ça ne sera pas pour aujourd’hui malheureusement, une seule raie au menu snorkeling du jour ! Comme tous les jours en fin de journée, les garçons s’attèlent à une démonstration sportive de haut niveau en tentant de battre nos amis indonésiens au volleyball ! Au moment où le soleil commence à faire changer de couleurs les rochers en face de nous, Andy (un membre de l’équipe de Serra Beach) nous crie de courir et de sauter dans le bateau et qu’il nous emmène au large voir le coucher de soleil (il n’est pas possible de le voir depuis la plage). Et là bah… y’a pas de mot… on se répète, on sait… mais c’est MAGNIFIQUE ! On ne va pas vous en écrire une tartine, regardez plutôt les photos, c’est cadeau !

Togian - Serra Beach - Sunset 2
Togian - Serra Beach - Sunset 3

Une histoire de copains…

Lundi 5 juin. On se réveille de nouveau au bruit des vagues et on y prend de plus en plus goût ! Aujourd’hui le soleil est au rendez-vous ce qui met tout le monde de bonne humeur ! On chausse tous* les masques et c’est parti pour une partie de snorkeling, direction la quête aux requins à pointe noire !

Aparté « tous* » : au Serra Beach on s’est fait une belle bande de copains français ! Y’a d’abord Julia et Flo N°1 : les copains du sud (oui enfin d’après Anaïs, Valence c’est le sud, va dire ça à un Marseillais pour qui Aix c’est le nord), après il y a Lili et Tom : les copains Lyonnais, mais aussi (et surtout) Stéphanois et puis il y a finalement Ethel et Fran les copains hispano-bretons ! Une belle petite dream team avec qui on a partagé de super moments et à qui on fait une petite dédicace ici et surtout à qui on donne rendez-vous bientôt 🙂

Revenons-en à nos mou… poissons. Il ne nous faudra pas longtemps pour tomber sur deux bébés. Les requins, c’est toujours l’émotion garantie ! On adore ! On continue notre quête pendant encore un moment, pour en voir un troisième, puis un quatrième, puis un gros « ho il est un peu trop gros lui d’ailleurs… ho je vais peut-être me casser d’ici en fait » !

Togian - Serra Beach - RequinPhoto de Lili & Tom

Pendant que Flo rentre faire mumuse avec ses copines les raies, Anaïs continue un peu plus loin pour faire la rencontre de poissons tout fins ! Hallucinant, quand on les voit de face, ils sont aussi fins que des feuilles de papier !

Vidéo de Lili & Tom

Sur le chemin du retour, on tombe en plein dans un banc de poissons carrément dingues ! Ils sont plutôt gros, gris argenté et font une tête super chelou quand ils ouvrent la bouche ! Le spectacle est grandiose ! Anaïs remet ça après une petite pause, mais cette fois-ci avec Nuir, l’un des mecs extra du Serra qui la prend par la main pour lui faire découvrir homards, raies, requins, bumphead et autres étrangetés qu’on ne verrait même pas sans l’œil d’un expert !

L’après-midi, direction un village Bajo (dont on a oublié le nom) à une vingtaine de minutes de bateau du Serra. Ce village est connu pour son ponton de plusieurs centaines de mettre en plein milieu d’un récif corallien. Cet endroit est magique, magnifique, fou, incroyable, merveilleux etc, etc…

Togian - Village Bajo - Bridge 1
Togian - Village Bajo - Photo Fran Drone Photo du drone des copains Fran & Ethel (si vous ne savez pas quoi nous offrir à Noël)
Togian - Village Bajo - Man 3
Togian - Boat
Togian - Village Bajo - Lady 1

On y passe un super moment avec les enfants du village visiblement super contents de nous voir débarquer et avec qui Anaïs ou Mrs Tourist comme ils l’appelaient s’amusera à faire des dessins.

Togian - Kids et Anais

Voilà, je vous laisse (Anaïs) parce que la finale de la coupe du monde de volleyball bat son plein et l’équipe de France a bien besoin de quelques encouragements (cf : ils sont en train de se prendre une branlée).

Togian - Serra Beach - Volley

Last day in paradise

Mardi 6 juin. Nous sommes réveillés aux aurores par de petits couinements très étranges (et je vous garantis que ce n’est pas Flo) et on découvre sous notre bungalow sept petits chiots !!!!!!! Instant mignonitude au sommet ! Même après négociation, Flo refuse qu’Anaïs en garde un dans son sac à dos (il n’a pas de cœur) ! On profite de notre dernière journée au Serra en alternant snorkeling, hamac, open coconut et jeux divers avec les copains. C’est déjà la fin et nous n’avons vraiment pas vu le temps passer. On peut dire que le Serra Beach est vraiment fidèle à sa réputation. Le staff est on ne peut plus parfait : jovial, attachant, drôle, prévenant et on en passe ! Le lieu est aussi super chouette et le spot de snorkeling est vraiment à tomber ! Le Serra Beach c’est aussi une super ambiance et où les rencontres sont belles !

Togian - Serra Beach - Flo
Togian - Serra Beach - Anais

Let’s go to Gorontalo

Mercredi 7 juin. 4h00, le réveil sonne et ça pique ! Anaïs fait un dernier au revoir à ses petits chiots, et on embarque pour 2h de bateau, afin de se rendre à Dolong en compagnie de Flo n°1, Julia et Manu un allemand qui nous a rejoint la veille ! Les réveils matinaux ce n’est pas ce qu’on préfère, mais le côté positif c’est qu’on peut toujours profiter d’un super lever de soleil ! A Dolong, nous prenons le ferry qui doit nous mener à Bumbulan d’où nous prendrons une voiture pour finalement nous rendre à Gorontalo ! Un peu compliqué tout ça vous nous direz ?! Oui, pas de bol pour nous, en temps normal il y a un ferry qui fait directement Wakai (proche de Malengue) Gorontalo, mais ce dernier ne fonctionne pas en ce moment pour maintenance ! Bref, on fait nos 6h30 de bateau sauna (encore) dans la joie et la bonne humeur avec les copains, et c’est parti maintenant pour 3h30 de route pour Gorontalo ! On vous l’avait dit, Sulawesi ça se mérite ! C’était long, mais confort, on ne se plaint donc pas ! Arrivés à l’hôtel, on tombe par hasard sur Sam et Lulu qui étaient avec nous au Poki Poki il y a quelques jours ! Un riz et au lit !

Les dents de ta mer

Jeudi 8 juin. Aujourd’hui, toujours en compagnie de Flo n°1, Julia et Manu on part réaliser un rêve de gosse : nager avec les requin-baleines (ils sont bizarres les gosses qui rêvent de ça quand même) ! A Gorontalo, les requins-baleines y passent durant leur cycle de migration, car une usine de crevettes est installée sur la côte et que cette dernière ne manque pas de rejeter ses déchets à la mer. L’endroit n’est pas encore très connu, mais le business est déjà bien rodé. Il vous en coûtera 25.000 IDR pour 30 minutes de snorkeling ou d’observation depuis un bateau. Anaïs, Flo n°1 et Manu se jettent à l’eau, tandis que Flo et Julia partent en bateau. Les requin-baleines sont à peine à une vingtaine de mètres de la plage. Ce jour-là, la visibilité dans l’eau n’est pas terrible, c’est donc un peu flippant (c’est moi Anaïs qui raconte, parce que Flo ben il était dans le bateau lui), (ben quoi, c’était de là qu’on les voyait le mieux de toute façon). Après 5 minutes dans l’eau, toujours rien, jusqu’à ce qu’un truc me touche le pied, le truc étant l’aileron du requin-baleine d’environ 5 mètres qui me fonce droit dessus !

Gorontalo - Photo de Florent S. - Wale Shark 2Photo de Flo N°1
Gorontalo - Photo de Florent S. - Wale Shark 3Photo de Flo N°1

Eh ben je peux vous dire que ça fait tout bizarre quand même ! C’est vraiment une sensation extrême ! Ce sont des animaux absolument majestueux, mais bordel qu’est-ce que c’est GROS ! Et puis, il faut préciser aussi que ces petites bestioles ont leur yeux sur les côtés de leur tête et non pas devant, du coup même quand vous nagez d’un côté pour les éviter, ils n’y voient rien et peuvent aussi partir du même côté que vous ! Et là c’est flippant ! Vaut mieux savoir nager rapidement !

Gorontalo - Photo de Florent S. - Wale Shark 1Photo de Flo N°1

Après quelques minutes, ce n’est plus un mais deux, puis trois, puis quatre requin-baleines qui sont autour de nous ! C’est un chouilla trop pour Anaïs qui tente de remonter dans la pirogue complètement flippée avec tous ces requins-baleines qui lui foncent dessus et bien sûr sous les éclats de rire des locaux profitant du spectacle. C’est vraiment un expérience hors du commun, et bien que pour le moment l’endroit reste préservé du tourisme de masse (à la différence des Philippines) on reste dubitatifs sur le sort de ces animaux. On pensait que l’usine attirait les animaux, mais ils sont également nourris pour les touristes…

Vidéo de Manu

On prend notre dernier déjeuner tous ensemble, dans un petit restaurant caché en ville (ramadan oblige) où le propriétaire nous fait entamer un karaoké de fou ! Le truc complètement improbable, qui nous ferra tous mourir de rire et découvrir les talents de chanteur de Flo N°1 ! C’est l’heure de dire au revoir aux copains et on se retrouve tout seul pour la première fois depuis plusieurs semaines. Va falloir qu’on se parle maintenant…

Finally Tumbak 

Vendredi 9 juin. Réveil en douceur au doux son des moustiques qui nous dévorent. Après un petit-déjeuner peu fameux, on boucle nos sacs et c’est parti pour l’aéroport de Gorontalo en compagnie d’André notre super chauffeur de tuk-tuk (si vous avez besoin d’un guide, d’un tuk-tuk ou même d’un toit c’est André qu’il faut contacter, vous ne le regretterez pas, son numéro : +6281241152705) ! Après 40 minutes de vol, nous arrivons dans la ville de Manado, où nous devons retrouver notre chauffeur de voiture partagée pour rejoindre Tumbak enfin ! Jules nous attend bien, ainsi qu’un père et ses deux petits garçons qui feront la route avec nous ! Mais avant, pour bien commencer il faut changer un pneu à plat… Point positif dans tout ça : Anaïs sait désormais changer un pneu ! Bref, on prend la route sous des trombes d’eau, et comme on vous l’a déjà dit, les routes ici… ça tourne… BEAUCOUP ! Ca ne loupe pas, après 15 minutes de route, on a le droit à notre premier vomito d’un des deux mini pouces 🙂 Après de nombreux autres vomito, son père lui conseille de regarder la route, il se penche donc sur le siège de Flo pour être bien placé ! Et là, la tête de Flo était magique ! Fou rire garanti ! Sérénité de Flo à la limite du 0 ! Bref, on finit par arriver à Tumbak en début de soirée où nous sommes accueillis par Yohan ! La suite au prochain épisode…

Sulawesi : Le paradis des îles Togian (partie 2)
Notez cet article

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Best of photos

Indonésie - Sulawesi - Togian - Serra Beach & Gorontalo

INFOS PRATIQUES

hotel logement Hébergement hotel logement

Sera Beach : 200.000 IDR/jour/personne (13€) les bungalow basiques sur la plage. Eau froide, douche avec seau, moustiquaire. L’endroit est juste magnifique. Eau turquoise, plage paradisiaque, spot de snorkeling incroyable juste devant, staff au top. L’endroit est très connu (surtout des Français), mais il mérite amplement sa (très, très bonne) réputation. Prévoyez votre papier toilette, ici il est payant !

New Melati Hotel à Gorontalo : 180.000 IDR (12€). Rustique et basique pour ce prix mais ça fait l’affaire. Ils ont des chambres plus chères (20/30€) qui sont elles très bien.

Petite précision : peu importe où vous logiez sur les îles Togian, le prix comprend toujours les 3 repas quotidiens. 

On vous conseille d’utiliser HotelsCombined pour vos recherches de logement. C’est un comparateur des différents sites de réservations (booking, agoda, expedia, hotels etc…). Il suffit de rentrer vos dates et il vous dira sur quel site le logement est le moins cher 😉 Un bon ami pour faire des économies !

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !)

 

tickets entrée Activités et entrées tickets entrée

Visite du village Bajo (celui avec le ponton) : 30.000 IDR (2€).
Snorkeling avec les requins baleines (à Gorontalo) : 25.000 IDR (1,5€) les 30mn de snorkeling. Vous pouvez y aller depuis le bord à la nage en 30 secondes, si vous préférez y aller en bateau c’est possible aussi pour 50.000 IDR (3€) le bateau sur lequel vous pouvez tenir à 3 personnes.

 

voiture transport Transport voiture transport

Pour rejoindre le Serra Beach :

  • Depuis Ampana (venant du Sud Sulawesi) : speed boat jusqu’à Wakai pour 130.000 IDR (8,5€) puis bateau public jusqu’à Malenge.

  • Depuis le Poki Poki : bateau privé jusqu’à Katupat pour 1.000.000 IDR (65€ et 3h de trajet) à diviser par le nombre de personnes, puis bateau public de Katupat à Malenge pour 20.000 IDR (1,3€ et 40mn de trajet).

Au débarcadère de Malenge, il y a toujours quelqu’un du Serra Beach qui sera là pour vous amener (gratuitement) au Serra Beach.

De Bumbulan à Gorontalo : 50.000 IDR (3€) en taxi partagé (mais privatisé du coup comme on était 5).
A Gorontalo – Tuk-tuk pour aller nager avec les requins baleines : 90.000 IDR (6€) aller/retour par tuk-tuk (2 à 3 personnes par tuktuk). Durée : une vingtaine de minutes.

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

Vous aimerez peut-être aussi

12 Commentaires

  • Répondre
    FABIENNE PAGEOT
    11 juillet 2017 at 23 h 26 min

    Merci encore une fois que du plaisir à vous lire. Photos superbes et que vous êtes drôles ! Chaque article nous donne l’envie de découvrir l’endroit ! Merci et toujours pressée de connaitre la suite de votre aventure ! belle aventure !!!! A bientôt

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      13 juillet 2017 at 15 h 52 min

      Merci Fabienne, c’est ce genre de commentaires qui nous motivent à continuer 😉

  • Répondre
    Aurore
    12 juillet 2017 at 14 h 31 min

    Du coup je suis allée voir Sulewasi sur la carte, j’ai ajouté cet endroit à notre bucket list, et on est bien emmerdé parce que 6 mois ça sera carrément pas assez pour TOUT.
    Et encore merci pour tous ces articles qui font voyager 🙂

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      12 juillet 2017 at 23 h 10 min

      Coucou !
      Franchement, ne ratez pas Sulawesi, vraiment !

      • Répondre
        Aurore
        13 juillet 2017 at 9 h 30 min

        Déjà je vais apprendre à l’écrire correctement ! 🙂

  • Répondre
    Olivia
    3 août 2017 at 0 h 42 min

    Bonjour !
    Si vous deviez choisir entre le sera beach
    Ou le kopi kopi, ce serait lequel ??
    Merci !
    Olivia

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      3 août 2017 at 17 h 22 min

      Hello Olivia ! Aussi compliqué que de choisir entre sa mère et son père ça ! Faites les deux ! Le Poki Poki (et non kopi kopi :p) est un peu plus tranquille que le Sera, ce sont deux ambiances différentes mais les deux méritent de s’y arrêter quelques jours.

  • Répondre
    Flora Forgione
    18 août 2017 at 15 h 23 min

    J’adore votre blog .
    Le requin baleine c’est juste GRANDIOSE j’ai vécu cette expérience à Madagascar au larde de l’île de Nosy Komba . JAMAIS je n’oublierai ça .
    C’était MAGIQUE / GRANDIOSEEEEEEEEEEEEE

    FLORA

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      22 août 2017 at 4 h 01 min

      Je confirme (Flo), c’était magique (depuis le bateau, et beaucoup moins stressant :p)

  • Répondre
    Flora Forgione
    22 août 2017 at 15 h 29 min

    Hahaha , MOI j’ai nagé avec et j’en ai caressé un mais chutttttttttt.
    Merci de nous faire REVER et vivement fin septembre / octobre que je sois là bas .
    Bonne continuation à vous

    Flora

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      23 août 2017 at 0 h 07 min

      Caressé un ?! Mais t’es une grande malade Flora !

      • Répondre
        Flora Forgione
        23 août 2017 at 8 h 36 min

        OUI , à un moment donné je voulais le voir de face car ils avancent la bouche grande ouverte et donc me voilà à palmer pour me mettre quelques mètres en avant sauf que là… j’ai un peu flippé car je me voyais dans Pinocchio hahaha .
        Ceci dit d’après notre guide du bateau , il n’aurait rien fait il serait passer juste à côté .
        Catherine m’a copine à caresser un petit poisson sur son dos qui lui faisait sa toilette .
        Quand j’y repense OUI je suis FOLLE mais bon ce sont des moments MAGIQUES .
        On en avait vu 4 en une matinée et le dernier c’était le top car c’est celui qui est resté le plus en surface .
        J’aimerais revivre cette expérience un jour .
        Take care et continuer de nous emmener dans votre trip.
        Amicalement
        Flora

    Laisser un commentaire