Bolivie

Sucre ou la ville douce

Après 4 jours incroyables dans la région du sud Lipez et du Salar d’Uyuni, nous prenons la direction de Sucre pour y passer une petite semaine et profiter de cette ville qui a la réputation d’être douce. Instant culture : Sucre est la capitale de la Bolivie, et non La Paz ! Allez, vous pourrez faire les malins maintenant au prochain apéro !

hublot pour tout le monde !

Mercredi 27 septembre. Bien échaudés (c’est-à-dire encore complètement en flippe) de notre épisode « route de la mort » , on décide de faire le trajet entre Uyuni et Sucre en avion (Flo a fait chauffer la CB). Pas de bol pour nous, la route entre ces deux villes est en fait impeccable (#3615Boulets), (#3615Flipettes)! Tant pis, ça nous fera gagner du temps se dit-on (phrase que nous utilisons fréquemment quand on se rend compte qu’on a payé trop cher notre trajet). Mais c’est encore un super choix que nous avons fait là ! On s’en rend compte quand Anaïs demande au check-in si elle peut avoir un siège hublot : « mais pas de problèmes mad’moiselle, tout le monde aura son hublot » ! Euhhh comment ça ? Tout devient limpide lorsqu’on arrive sur le tarmac et qu’on aperçoit notre avion coucou d’à peine une vingtaine de places ! Le plus magique dans tout ça, c’est la tête de Flo et Perrine quand ils voient l’avion ! Pour une fois on peut voir le cockpit… ben oui, même depuis la dernière place, on peut voir la cabine… qui est ouverte (le co-pilote ne tient même pas dedans) !

Vol pour Sucre 1
Vol pour Sucre - PlaneY’a pas beaucoup de place là-dedans quand même…

Bon, au début on rigole, c’est marrant, ça fera une histoire à raconter ! Mais une fois en l’air ça fait beaucoup moins les malins (surtout Flo et Perrine, encore une fois) ! Ca bouge beaucoup, la cabine siffle comme si elle était percée et qu’elle allait se désintégrer à tout moment (#OnEnRajoutePasDuTout). Le bonus, on entend des « bip, bip, bip » venant du cockpit qu’on interprète évidemment tous comme : « explosion dans 5,4,3,2,1… ». Bref, on passe 30mn le rectum bien serré et le siège trempé !

Vol pour Sucre - FloPhoto réalisée sans trucage !

Heureusement que ça n’était que 30 minutes ! Faut voir le bon côté des choses : l’embarquement et le débarquement ne prennent pas plus de 2 minutes… et ça vous savez que c’est un gros kiff ! C’est limite si on ne vous appelle pas par votre prénom pour embarquer ! Et le summum : pour récupérer ses bagages, pas plus de 30 secondes d’attente ! A peine 5 bagages sur le tapis, royal ! Et aussi le survol de ces paysages de dingue !

Vol pour Sucre 3
Vol pour Sucre 2

Bref, après tant d’émotions (ça commence à faire beaucoup en peu de temps, va falloir se calmer petit Jésus du voyage), on rejoint finalement la ville de Sucre et ça ne pouvait pas mieux commencer ! On arrive à la maison d’hôtes Wasi Masi, dont le personnel est en train de fêter l’anniversaire de l’une des leurs. On est invité à la petite fête et on a le droit à la totale ! La concernée se prend des oeufs sur la tête (une coutume ici) et finit la tête dans le gâteau, littéralement ! Bref, l’équipe dégage une super ambiance familiale et ça commence donc très bien ici !

Sucre - Wasi Masi 1
Sucre - Wasi Masi - Cats
Sucre - Wasi Masi - Birthday

On est en plus tous les 3 dans un petit appartement hyper cool avec une mezzanine et une cuisine c’est top ! Dans la foulée on en profite pour manger sur place pour faire connaissance et on se régale !

Sucre - Wasi Masi - Kitchen
Sucre - Wasi Masi - Bedroom 2
Sucre - Wasi Masi - Shower

On part ensuite à la découverte de la ville… enfin presque ! A peine arrivés à la place centrale (25 de mayo), on passe devant un glacier, et évidemment pour Anaïs, impossible d’y échapper (c’est pas moi, c’est Perrine qui voulait goûter) !

Sucre - Ice Cream

On déambule dans les rues et on se sent tout de suite bien ici ! On croise une procession d’enfants qui fête la San Miguel avec un lâcher de ballons.

Sucre - Building 2
Sucre - Building 1
Sucre - Mamita
Sucre - Church 2

On va se balader ensuite au marché central. N’y ratez pas le coin fruits ! Le soir, la ville est tout autant animée. Bref, une belle entrée en matière 🙂

Sucre - Mercado Central 2
Sucre - Mercado Central 1

Cas’quad : la frayeur de notre vie ! 

Jeudi 28 septembre. C’est moi Anaïs qui prend la parole pour la rédaction de cette journée, car je ne saurais vous décrire mes sentiments autrement qu’à la première personne. Vous vous souvenez de l’épisode route de la mort entre Tarija et Tupiza, la crise de larmes au beau milieu de la nuit, le « il va tous nous tuer » et tutti quanti ? Et ben cette journée du 28 septembre fut BIEN pire…

Notre copine Perrine décide de nous faire un petit plaisir en nous offrant une matinée de quad. Flo est bien évidemment ravi, moi un peu plus sur la réserve (#Flippette). On rejoint notre guide Marcelo (extra soit dit en passant) vers 10h30 pour débuter une session d’initiation. Jusque là tout va bien.

Sucre - Quad - Pepette et Anais 1
Sucre - Quad - Pepette 1

On part donc rider sur les hauteurs de Sucre. Le paysage est magnifique.

Sucre - Mountains 1
Sucre - Tree

Je suis en dernière position du groupe étant la plus lente. Je m’éclate, à ma grande surprise. Sauf qu’au détour d’un virage, je ne vois plus que deux quads sur la route (nous sommes 4 à la base) et Flo qui court vers le vide. Notre copine Perrine est tombée dans le ravin et son quad avec. Je ne vois rien hormis les trois garçons qui sautent tous en courant en direction du précipice ! Quand on disait qu’on avait eu la peur de notre vie lors de l’épisode de la route de la mort, on retire ! C’est bel est bien là qu’on l’a vécu la peur de notre vie ! Quand j’arrive je pense au pire, car notre Pepetta nationale ne bouge plus. Après de trèssssss longues secondes d’attente, elle parle enfin (fiouuu merci petit Jésus du quad) et la seule chose qu’elle dit c’est « le quad m’est tombé dessus ». On essaie tous de gérer notre panique (à ce moment là, on sait qu’elle n’est pas morte, mais on a quand même peur qu’elle soit en mille morceaux vue la chute…) et heureusement pour nous notre guide était auparavant en fac de médecine et connaît parfaitement les gestes à exécuter. Au bout de quelques minutes on parvient à la remettre debout, on l’inspecte sous tous les angles, mais elle n’a que des contusions et des griffures (#Warrior).

Sucre - Quad - Pepette 2

Oui parce qu’elle est comme nous, elle ne fait pas les choses à moitié et quand elle est tombée, elle l’a fait dans un buisson d’épines (sinon ça n’aurait pas été drôle) ! Petite info complémentaire : elle a eu la présence d’esprit de tomber dans une petite cavité « seulement » 3 mètres plus bas… si elle était tombé 5 mètres plus loin, c’est 200 mètres plus bas qu’on l’aurait retrouvé… Autant vous dire que nos prières au petit Jésus ont bien été entendues ! Les garçons s’attèlent à sortir ensuite le quad du ravin (euh… j’ai aidé aussi je vous signale) et y parviennent au terme de gros efforts. Au final, plus de peur que de mal, mais on avait une étoile au-dessus de notre tête ce jour-là, c’est certain (enfin surtout Perrine, parce que nous ça va, on sait conduire). On finira quand même notre tour, mais à une vitesse trèèèèès modérée !

Sucre - Quad

Pour se remettre de nos émotions, on va se faire un énorme burger sans même regarder le prix de la carte tellement on est encore sous le choc (même Flo, c’est pour vous dire l’état du choc) !

Sucre - Burger

On passe l’après-midi à se remettre de nos émotions et comme finalement Perrine va « bien » on décide d’aller voir un match de foot. Universitario de Sucre contre on ne sait pas trop qui (bien sûr que si on sait, c’était contre Petrolero Yacuiba voyons, et ça intéresse tout le monde) ! Le match du siècle ! Selon Flo même les matchs de Creuzier le Vieux sont meilleurs (et de loin) ! Le meilleur moment du match restera quand même les petites mamitas avec leurs enfants emmaillotés dans le dos et leur chapeau melon à hurler aux joueurs qu’ils sont nuls !

Sucre - Foot

Grey’s AnatomY Bolivie

Vendredi 29 septembre. Aujourd’hui c’est jour d’emplettes pour les filles ! Perrine repart demain donc elle veut faire le plein de souvenirs. Et évidemment Anaïs veut en profiter pour acheter des souvenirs et refourguer tout ça à Perrine, pas folle la guêpe ! Alors un conseil si vous voulez achetez des souvenirs, n’attendez pas d’être à Sucre ! Ca fait une semaine qu’on dit qu’on achètera tout ici et qu’on n’achète rien ailleurs… mais au final il n’y a vraiment pas grand chose à Sucre ! Si par malchance, vous faites la même erreur que nous, vous pourrez trouver votre presque-bonheur du côté de la Recoleta ou sur la place du Parque Santa Cruz, qui par ailleurs offre une vue superbe sur la ville.

Sucre - Stairs
Sucre - Street

Aujourd’hui, c’est aussi jour de commémoration de la création de Sucre, donc il y a une énorme parade dans toute la ville ! Faut dire que depuis qu’on est en Bolivie, on a le droit à une parade ou une cérémonie par jour !

Sucre - Parade

On revient donc à l’hôtel les bras plein à craquer de conneries souvenirs et le ventre vide ! 12h30, hop l’heure de du repas maison de l’auberge, impeccable !

Dans l’après-midi, on décide d’amener la petite Perrine à l’hôpital. Apparemment elle a encore une épine qui traine quelque part qui lui fait mal et sa cheville est bien enflée. La médecin qui l’ausculte (on n’est toujours pas sur à l’heure actuelle qu’il s’agissait bien d’une médecin) est un peu (beaucoup) alarmiste, pose des questions un peu à côté de la plaque et conclu qu’il faut hospitaliser Perrine 24h pour observation. Bon, on était juste venu pour lui enlever son épine à la base, et surtout elle a son vol (enfin ses 5 vols et 35h de voyage) demain ! On passe chez le Dr Interne (qui pour le coup ressemble à un vrai Dr cette fois), (notez bien que toutes ces informations sont basées sur le visionnage intégrale des 36 saisons de Grey’s Anatomy) et qui se veut plus rassurant. Elle s’en sort avec des médicaments, mais son épine (qui s’appelle Martine désormais) est toujours dans son bras (pas possible de la sortir sans échographie préalable, et ils ne peuvent pas faire d’échographie à l’hôpital). Bref, on a visité un hôpital en Bolivie 🙂

Sucre - Pepette HopitalDésolé pour cette photo…mais on ne l’enlèvera pas

Pour son dernier soir, on se fait un bon petit restau italien arrosé de vin rouge, c’était pas mal du tout ! On vous recommande ce café Monterosso, il est bien caché, mais il vaut le coup ! Ca se passe au numéro 70 de la rue Padilla, sonnez et on vous ouvrira 😉

Sucre - Cafe Monterosso

Samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre. Après avoir enfourné Perrine dans un taxi direction l’aéroport, on s’octroie 48h de glande internationale. On doit vous avouer que nous commençons à fatiguer sérieusement, que l’envie d’aller à droite à gauche est beaucoup moins présente. Et d’autant plus après les émotions fortes de ces dernières semaines. On envisage donc sérieusement un changement de plan radical pour la suite de notre voyage… mais on vous expliquera ça prochainement (#Teaser) !

Best of photos

Bolivie - Sucre

Infos Pratiques

Transports

  • Avion de Uyuni à Sucre avec Amaszonas : 374 BOB (46€). Durée : 30mn.
  • Taxi de l’aéroport de Sucre au centre ville : 40 BOB pour 3 personnes (sinon 60 à partager entre 4 personnes si vous arrivez à remplir le taxi)

dodo

  • Wasi Masi : 18€ la chambre double avec SDB privée et PDJ inclus. L’endroit est top, chambre confortable, le staff est adorable, PDJ sympa et déjeuner au top pour un prix dérisoire. Le tout à 5mn à pied de la place centrale. C’est juste parfait ! Cet hôtel nous a été offert, ce qui n’empêche pas notre jugement d’être honnête et objectif, promis 😉

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !)

Entrée

  • Quad avec Off Road Bolivia (qui porte bien son nom d’après Perrine) : 500 BOB (60€) le tour de 2h avec équipements (casque, plastron, gants) et guide (on vous conseille fortement Marcelo) !
  • Foot : 20 BOB l’entrée (2,5€) valable pour deux personnes, c’est vous dire le niveau !

food

  • Café Monterosso, 70 rue Padilla : 155 BOB (19€) pour deux personnes (un plât de pâtes chacun et du vin). C’est du budget backpacker++, si vous avez envie de vous faire kiffer un peu 🙂

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Vous aimerez peut-être aussi

8 Commentaires

  • Répondre
    Karine
    28 décembre 2017 at 11 h 59 min

    Je vous adore

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      28 décembre 2017 at 12 h 00 min

      Ohhh que c’est mignon, nous aussi on vous aime <3

  • Répondre
    Christophe
    28 décembre 2017 at 15 h 45 min

    sympa, belle découverte en tout cas 🙂

  • Répondre
    AuroreVoyage
    28 décembre 2017 at 16 h 53 min

    Vous fatiguez seulement maintenant ? Vous êtes sur les routes depuis plus d’un an, moi je vous trouve endurants ! Ravie de vous retrouver en tout cas.
    Nous on part dans moins de 4 jours ta da da ^^

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      28 décembre 2017 at 17 h 46 min

      Ca fait bien longtemps qu’on fatigue ! Ahhhh le grand départ s’approche, pas trop de stress ?!

      • Répondre
        AuroreVoyage
        28 décembre 2017 at 18 h 05 min

        Le stress est derrière nous, on a juste hâte maintenant 🙂
        Hâte aussi de savoir où vous en êtes du coup !!

  • Répondre
    muriel et christian
    29 décembre 2017 at 18 h 14 min

    Tellement heureux de vous retrouver vous et vos aventures!!!
    Désolée pour cette réponse tardive mais nous étions un peu occupés par les fêtes de fin d’année à organiser.
    Que de péripéties dans ce voyage en Bolivie,il n’en fallait pas moins qu’un mariage à organiser à votre retour pour retrouver un peu d’adrénaline car la vie en France risquait de vous sembler bien fade !!!
    Le seXa est prêt à vous emboiter le pas vers la Bolivie,moi un peu moins à vrai dire.Les routes,l altitude,le froid….j’ai un peu de mal à me projeter.Mais comme au moment de notre départ j’aurais signé pour le meilleur et pour le pire en avant pour le pire……..et le meilleur j’espère.
    Je peux avoir quelques infos sur les températures monsieur ou madame météo ?
    Nous avons hâte de connaitre vos changements de programme……
    A trés bientôt
    les seXa-quinquas

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      5 janvier 2018 at 13 h 43 min

      Hello ! Alors pour le temps disons que c’est comme partout dans ces régions, il peut faire bon en ville en basse altitude mais dès que l’on grimpe ça caille ! Et on passe beaucoup de temps en altitude, donc il faut prévoir du chaud !

    Laisser un commentaire