Cambodge

Phnom Penh & bye bye le Cambodge

Il est temps pour Les Gros Sacs de quitter le sud du Cambodge après avoir amplement profité de ses plages et de sa quiétude pour rallier Phnom Penh, la capitale.

Welcome to phnom penh, ou pas…

Samedi 17 décembre. Après plusieurs heures de route, nous débarquons en début de soirée. Sachant cela, nous avions pris le soin de perdre deux heures la veille, afin de réserver une Guesthouse à l’avance pour juste avoir à poser nos sacs en arrivant. Oui, car pour les Gros Sacs, généralement, trouver une Guesthouse après la route et la fatigue c’est l’engueulade assurée 😉 De plus, d’après nos amis Booking et Agoda, la ville semblait assez busy, donc nous jouons la sécurité ! Oui, mais ça c’était avant ! Oui, c’était avant que Jean-Michel Réception nous sorte un bobard gros comme un camion et très peu convainquant pour nous expliquer que nous n’avions plus de chambre en raison d’un souci de toilettes ! Dis-moi Jean-Michel Réception, tu t’foutrais pas un peu d’notre tronche par hasard ? T’aurais pas fait un peu de surbooking hein ? Très aimablement, il nous explique qu’un tuk-tuk va nous conduire dans une Guesthouse similaire, pour le même prix, tout pareil ! Donc, ça, pour ceux qui ne le savent pas, c’est généralement le signe que ça pue !

On arrive à la Guesthouse n°2, pour découvrir… un palace ! Une chambre d’une beauté… 45m², des draps propres, écran plat, un jacuzzi, du champagne… Vous y avez cru hein ?! Et ben nonnnn… La chambre est toute pourrite (si, si ça se dit). Bon, on n’est pas forcément super emballés, mais il est déjà tard et on se dit que ça ira bien pour une nuit. Mais ça c’était avant qu’on nous annonce que finalement c’est plus cher que le prix de la chambre initialement réservée ! Oui, car en fait si tu veux de l’eau chaude c’est en supplément, c’est comme la sauce Creamy au MacDo ! Bon, nous n’avions pas forcément comme projet de nous doucher (oui on vous informe qu’en voyage, la notion de douche quotidienne n’existe plus), mais pour le principe du « j’ai fait du surbooking, je t’envoie dans un endroit pourri et en plus je te fais payer plus cher », on décide de s’en aller. Anaïs ne résistera pas à retourner à la première Guesthouse pour dire le fond de sa pensée au manager. Au final, après une bonne heure de recherche on trouvera la chambre qui se place désormais dans notre top 3 des endroits les plus sordides où l’on a dormi #Enjoy !

La bonne nouvelle de la soirée c’est que nous retrouvons encore nos amis Quentin & Héloïse de La Voyagerie, avec qui nous allons passer quelques jours 🙂

Dimanche 18 décembre. Journée internationale de la flemme ! On découvre la ville tranquillement à pied et accablés par la chaleur, on se réfugie dans un immense centre commercial. On élit domicile dans la zone de jeux et c’est parti pour une battle de air hockey. Grosse journée.

Phnom Penh - Street Art
Phnom Penh - Streets

Phnom PenH : objectif visa !

Lundi 19 décembre. Une des raisons de notre venue à Phnom Penh (sinon, la principale), c’est de faire notre visa pour le Vietnam (l’obtention directe ne pouvant se faire à la frontière). On s’imaginait déjà attendre des heures à l’ambassade et finalement c’est passé comme une lettre à la poste. Nous les avons fait faire par l’intermédiaire d’une Guesthouse qui nous a été recommandée (White River Guesthouse II) et la très bonne nouvelle c’est que ça coûte moins cher que de le faire via l’administration officielle (45$ au lieu de 60$ pour le visa d’un mois). Alors oui ça parait bizarre, on pense tous à première vue que c’est une arnaque, on se dit qu’il y a mammouth sous le caillou, mais non pas du tout (on a bien passé la frontière avec ce visa depuis). [Update : nos copains du blog Unitrip nous informent que le mammouth était bien présent ! En vous rendant directement à l’ambassade du Vietnam de Phnom Penh, ça ne vous coûtera que 40$ et 24h d’attente].

Pour fêter ça, on s’offre un petit festin avec les copains. Au menu, tarentules grillées sauce au poivre. Yumm…

Phnom Penh - Tarentule

L’époque des Khmers rouges

S’il y a bien un passage obligé à Phnom Pehn pour comprendre l’histoire du Cambodge, il s’agit de la prison S21 (ou Tuol Sleng) ainsi que des Killing Fields. On vous la fait courte, c’est assez dur, mais indispensable pour comprendre l’histoire et prendre la mesure de ce génocide. S21 était une des nombreuses prisons dans lesquelles les Khmers Rouges détenaient et torturaient les prisonniers avant de les envoyer aux Killing Fields pour tuer ceux qui n’étaient pas encore morts. Ni plus ni moins que les camps de concentration des Khmers Rouges. Et si vous voulez en savoir plus, il y a de nombreux livres, films et documentaires sur le sujet.

Phnom Penh - S21 Cell 5
Phnom Penh - S21 Cell 4

Le soir, on rencontre nos amis du blog Charlex’s World autour de quelques bières pour se raconter nos aventures. Nous étions en contact depuis un moment, et nous avons enfin pu nous croiser sur la route ! La magie du voyage : tu te fais des potos avant même de les avoir rencontrer physiquement et tu te découvres au bout du monde 🙂

Mardi 20 décembre. On se rend au centre Bophana (by the way, si vous avez l’occasion de lire l’histoire de cette femme…) qui contient toutes les archives audiovisuelles liées à l’histoire des Khmers Rouges, afin de visualiser des documentaires, des images du procès de Pol Pot ou encore des images du 20h de TF1 de l’époque. Très intéressant pour continuer à creuser le sujet, on recommande d’y faire un tour. On y aurait passé plus de temps si on avait pu. Après ça, on récupère nos visas et direction le Vietnam 🙂

Bon en gros, Phnom Penh n’est pas une ville très séduisante et ne donne pas spécialement envie de passer ses journées à l’explorer. Comme dirait un grand humoriste : Phnom Penh, ça vaut pas la peine. Au revoir messieurs dames.

Best of photos

Cambodge - Phnom Penh

Infos Pratiques

Transports

  • Bus Kep/Phnom Penh : 7$. Durée : 5h (merci les bouchons en arrivant à PP).
  • Tuk-Tuk pour aller à S21 + Killing fields : 10$ (pour 4 personnes).

dodo

  • Longlin : 6$. Très très moche, délabré et bruyant !
  • Blue Dolphin : 10$. Clean et bien placé !
  • Happy House Zone : à éviter. Fait du surbooking pour vous envoyer dans un hôtel moins bien et plus cher.

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !) 

Entrée

  • Prison S21 (Tuol Sleng) : 3$ l’entrée, 3$ l’audio guide (facultatif, mais on vous le conseille).
  • Killing Fields : 3$ l’entrée, 3$ l’audio guide.
  • Bophana Center : gratuit 🙂

food

  • Romdeng : 5,25$ les 3 mygales. Resto de très bon standing, vous pouvez y aller 😉

VISA

  • VISA pour le Vietnam (en passant par une guesthouse) : 45$ le visa d’un mois, 58$ le visa de 3 mois.

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)


Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Phnom Penh & bye bye le Cambodge
Notez cet article

Vous aimerez peut-être aussi

9 Commentaires

  • Répondre
    PF
    4 janvier 2017 at 16 h 17 min

    Totalement d’accord avec vous sur cette ville ! Ça fou un sacré coup au moral la politique du Pol Pot quand même ! Par contre, désolé de vous décevoir mais il y a avait bien mammouth sous le caillou! On a fait le visa directement à l’ambassade du Vietnam et c’est 40$ et prêt en 24h. Après si tu comptes le tuk pour y aller 2 fois, ça revient quasiment au même…

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      5 janvier 2017 at 11 h 32 min

      Ah ben voilà ! Merci pour l’info, on va mettre à jour l’article 😉 Ca nous apprendra à être fainéants en pensant faire une affaire :p

  • Répondre
    Anne G.
    5 janvier 2017 at 13 h 09 min

    Bonjour tous les 2,
    Dommage, vous avez raté la visite du magnifique palais impérial…. Bonne année sur les routes. J’attends le prochain épisode de vos aventures. Votre humour m’a un peu surprise au début mais j’aime bien ! Que la force soit dans vos mollets. Kénavo !

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      6 janvier 2017 at 13 h 49 min

      Merci Anne. Ne ratez pas l’article sur Ho Chi Minh qui arrive bientôt avec un petit goût de Bretagne 😉 Kénavo

  • Répondre
    Aurore
    5 janvier 2017 at 18 h 58 min

    Je note pour le visa pour le vietnam. Encore bien bon à savoir
    Les tarentules, c’est bon ?

  • Répondre
    Bigfoot autour du monde
    5 janvier 2017 at 20 h 09 min

    Hello les gros sacs!

    C’est vrai que Pnomh Penh n’a pas grand chose d’intéressant, excepté la prison S21 et les killing fields qui sont vraiment à voir, et je dirais qu’il faut absolument prendre l’audioguide sinon on passe à coté de beaucoup de choses! Comme vous dites, la visite est quand même très dure, et on ne voyage à priori pas pour visiter ce genre d’endroit, mais au final je n’ai pas regretté, cela permet de relativiser beaucoup de choses…

    Sinon pour le Visa vietnamien, je l’avais fait moi aussi faire par ma guest house pour seulement 40 $ et 2 jours d’attente…. Bien qu’un peu réticent à laisser mon passeport 2 jours à des inconnus, je l’ai quand même fait pour m’apercevoir au final que le visa avait été fait par le consulat vietnamien à Sihanoukville! Bref, entre les trajets Pnomh Penh-Sihanoukville et la marge de la guest house, ça doit vraiment être moins cher de faire soi-même le visa à Sihanoukville. Et le visa était tout ce qu’il y a de plus plus valide, je n’ai eu aucun problème…

    J’attends la suite des articles sur le Vietnam! 🙂

    Denis

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      6 janvier 2017 at 13 h 48 min

      Hello Denis, vous avez bien résumé Phnom Penh 😉 En effet, à Sihanoukville aussi il est possible de faire son visa pour 40$ (des amis à nous l’ont fait il y a 2 semaines). La suite des articles au Vietnam arrivent très bientôt 😉

  • Répondre
    Sof
    31 mai 2017 at 16 h 40 min

    J’ai lu récemment qu’on pouvait faire un e-visa à 25$ même pour une entrée par voie terrestre. Je souhaite l’utiliser pour passer la frontière à Ha Tien. Est-ce que quelqu’un peut confirmer

  • Laisser un commentaire