Sri Lanka

De Kandy à Ella : dispute, train, tourista et vol !

Kandy Nuwara Eliya EllaLe mystère du train complet vide

Lundi 12 septembre. On se lève non pas frais comme des gardons, mais fumés comme des saumons (Copyright Orelsan) grâce à la symphonie des chiens enragés qui ont hurlés à la mort toute la nuit (ils se sont arrêtés environ 2mn après que Flo se soit levé pour mettre des boules Quies…).

Aujourd’hui est un autre jour et nous sommes bien décidés à passer une bonne journée pour effacer celle d’hier. Direction la gare pour tenter de trouver des places de train pour se rendre à Nuwara Eliya. Pour info, c’est LE trajet à faire en train, car il traverse des paysages magnifiques et c’est LE moment qu’attend Anaïs avec joie (après les néléphants).

Arrivés devant la gare 1h avant le départ du train, nous apercevons une file d’environ 50 touristes au guichet… autant dire que ça sent très fort le pâté quand on sort du tuk-tuk. En bon vieux roublard, Flo se dirige à un guichet un peu dissimulé où il n’y a pas grand monde pendant qu’Anaïs patiente dans la file principale. Objectif : avoir des places assises en 1ère ou 2ème classe, peu importe, mais des places assises (parce que 4h debout avec les sacs dans un train qui remue, on est pas hyper chauds).

Et là c’est parti pour le show. On vous la fait courte : Flo arrive au guichet, le type lui dit que le train de 8h30 est complet en 1ère, 2nde et 3ème classe. Ca commence mal, mais ce « gentil » monsieur lui explique qu’il reste des places assises en 2nde classe sur le train de 11h (Mazel Tov!). Toutefois, Flo hésite et tient à en discuter avec Anaïs qui s’échappe de sa file quelques secondes. Anaïs est plutôt partante pour prendre directement les billets de 11h (« plutôt »adverbe que Flo emploie pour minimiser le fait que je le prie vivement de prendre les places illico au vu du foutoir sans nom pour trouver une place dans ces foutus trains), mais Flo tient quand même à ce qu’Anaïs continue malgré tout dans sa file des fois que des places pour le train de 8h30 soient disponibles à son guichet. Entre temps, Flo sort de sa file (vous suivez toujours ?) et renseigne des espagnols en leur disant qu’il ne reste que des places pour le train de 11h (Flo balance notre bon plan). Anaïs revient de son guichet bredouille, pas de places non plus pour le train de 8h30. On se remet donc en file, derrière les espagnols ! Et là : c’est le drame… mais pas un petit drame, plutôt un trèssss trèssss gros drame vu comment Anaïs fusille Flo quand le type lui dit « sorry je viens de vendre les derniers tickets aux espagnols ». Anaïs est folle de rage, on vous passe les détails, mais il en a pris pour son grade (Quand je dis qu’il faut prendre les places, faut prendre les places) !

Pendant qu’Anaïs boude dans son coin, Flo retourne au même guichet fort de l’expérience du trajet Colombo/Kandy qui nous a appris qu’il n’y a aucune logique dans leur vente de billets. Le même type que nous avons déjà sollicité deux fois en 10mn lui dit maintenant qu’il y a des places dispo en 1ère et 2nde classe pour le train de 8h30… « Tu te foutrais pas un peu de notre gueule par hasard ?! », enfin ça c’est ce qu’on pense très fort en lui tendant rapidement les biffetons pour obtenir enfin le sésame.

Sri Lanka - Train Kandy Ella

Epilogue : une fois dans le train on se rend compte qu’une place assise sur deux est vide… alors qu’ils ne cessent de dire que le trajet est complet pour les 8 prochains jours… Et là on se dit « Oh, c’est pas si mal tout compte fait la SNCF en fait » (ceci est une blague).

S’en suit donc 4h de trajet assez sympathique au milieu des plantations de thé, des montagnes et des cascades. L’appareil photo, la GoPro (et surtout l’iPhone d’Anaïs) chauffent bien !

Sri Lanka - Plantation de thé

Séjour cauchemardesque à Nuwara Eliya

Obligés de sortir la petite laine (et tous l’attirail de mérinos) en arrivant à Nuwara Eliya parce que l’on perd une bonne vingtaine de degrés. A première vue c’est plutôt cool, on va enfin ne plus transpirer. La ville a l’air sympa, on découvre notre chambre qui est franchement bien avec une belle vue sur la montagne. On pose les sacs et on part illico visiter une plantation de thé non loin de là. Visite assez sommaire avec une guide aussi souriante que Vlad’ Poutine (désolé pas trouvé mieux comme image de personne tirant une tête de quinze pieds de long). La visite se termine par la dégustation d’une tasse de thé, qui outre le fait qu’il est très amer, nous permet de rencontrer deux françaises très sympas, d’autant plus qu’elles sont du même ghetto que nous : le 14ème.

Sri Lanka - Nuwara Eliya
Ca caille !

Retour sur Nuwara Elyia à la tombée de la nuit (à 18h30 au Sri Lanka) pour aller manger, puis retour à l’hôtel où nous passerons un peu de temps dans le lobby à geeker sur nos ordinateurs.

Direction la chambre pour aller se coucher, mais là en ouvrant son sac, Anaïs se rend compte qu’il a clairement été fouillé. Les affaires qui se trouvent d’habitude en haut sont en bas, ses habits si bien pliés normalement sont en boule, son compartiment à sous-vêtements est sens dessus dessous… et pour finir elle s’est fait voler un diamant… joke, elle s’est juste fait voler son maillot de bain (mise à jour : elle vient de se rendre compte qu’elle s’est aussi fait voler son haut « cosette » ce qui signifie d’après elle que la voleuse a du style !). Bon rien de grave vous me direz (si c’est grave, on a volé mes deux vêtements préférés), mais c’est quand même pas hyper agréable de savoir que ses affaires ont été tripotées par je ne sais qui (et rassurez-vous, le vieux haut dégueulasse Quechua, ça ils me l’ont laissé).

Flo, remonté comme une pendule & tendu comme un string taille XS va en faire part au propriétaire… qui lui assurera que ça n’est pas possible, que son établissement est clean, que personne ne pourrait faire ça ici et que c’est sûrement nous qui nous trompons (sic). Il lui dit que nous avons dû oublier le maillot de bain quelque part avant d’arriver ici (hypothèse invalidée après avoir appeler l’établissement précédent). Flo a beau lui expliquer que le soucis n’est pas uniquement qu’il manque un maillot de bain, mais que toutes les affaires étaient retournées, ce qui prouve bien que quelqu’un est rentré dans la chambre. S’en suit un discours de sourds où ils ne voudront pas écouter ce que Flo dit et concluront toujours avec leur fameux « c’est sûrement une erreur, tu as du te tromper mon coco ». Bref, il y a fort à parier que c’était un coup d’une des nombreuses personnes « travaillant » dans l’hôtel. Autant vous dire que l’on va se faire plaisir avec notre notation sur booking.com. En discutant avec une personne de l’hôtel d’à côté, il nous confirmera qu’il y a souvent des soucis avec cet établissement. On ne s’étalera pas plus sur le sujet, car on pourrait en écrire un roman avec le propriétaire qui nous parlait d’aller voir la police pour faire des relevés d’empreintes et faire venir des chiens renifleurs. Le type qui a clairement trop regardé Les Experts à Colombo selon nous.

Pour compléter ce tableau idyllique c’est a peu près à ce moment là qu’Anaïs tombe malade. La journée du lendemain sera donc consacrée à du repos puisque nous avons un bus à prendre le surlendemain.

ELLA elle l’a

Mercredi 14 septembre. Nous embarquons dans le bus pour Ella, à 2h30 de Nuwara Eliya, mais moins haut perché (1100M) afin de retrouver un peu de chaleur. Malheureusement ça ne va toujours pas mieux pour Anaïs, et c’est donc seul que Flo repère les lieux avant de connaître sa première pluie de mousson. Journée repos encore aujourd’hui en espérant que ça aille mieux demain.

Jeudi 15 septembre. Alléluia, Anaïs va mieux 🙂 On avale un bon petit déjeuner et on part gravir le Little Adam’s Peak, une petite balade de 2h sur les hauteurs de la ville pour finir en haut d’un rocher avec un joli point de vue. Anaïs tenant le choc, on repart pour une autre balade de 2h qui nous mènera en surplomb d’un pont (le Nine Arch Bridge) sur lequel on verra passer le train venant de Kandy. On achèvera cette belle journée avec un bon repas, une bière et une procession hindoue haute en couleur  !

Sri Lanka - Ella Nine Arches Bridge

Le lendemain, on s’attaque au Ella rock, la plus grosse ascension à faire dans les environs de Ella. D’après le routard (que l’on a recomposé en prenant toutes les pages en photo dès qu’on croisait des français l’ayant), il y en a pour  3h30/4h environ aller retour. Il indique même le chemin à prendre, easy daisy. Enfin ça c’est la théorie comme d’habitude. Armés de notre super application GPS, on se fie à notre téléphone pour attaquer cette rando. A un embranchement, Anaïs suggère de marcher le long de la voie ferrée (comme l’indiquait le routard…), ce à quoi Flo répond un truc du genre « mais bien sûr, viens donc par là au lieu de faire n’importe quoi » (c’est pas franchement, ce qu’il a dit en fait). On enclenche donc une boooonnneeee et longueeee descente composée de nombreuses marches et d’un passage sur la route principale (note pour les mamans : pas dangereuse du tout évidemment) avant d’enchaîner par une booooonnnneee et longueeeeee montée.

A ce moment là, on marche depuis une bonne heure quand un couple de français nous voyant hésiter sur un embranchement nous demande ce que l’on cherche. Leur réponse est plutôt rassurante « oulala mais le Ella Rock c’est pas du tout par là, on l’a fait hier et il faut plutôt passer par bla bla bla bla bla bla ». Voilà a peu près ce qu’on a compris de la fin de leur phrase. N’ayant pas du tout, mais alors pas du tout envie de refaire tout le chemin en arrière pour suivre leurs conseils, on continue de se fier à notre appli GPS (C’est Flo en fait qui continue de se fier au GPS, nuance). Au final on est plutôt fiers de nous, on a l’air sur la bonne voie (toujours Flo)!

Le chemin n’est pas clairement dessiné, mais on s’en sort pas trop mal jusqu’à ce qu’un local nous réoriente parce que visiblement on commence à faire fausse route (bon on se rendra compte plus tard qu’en fait ils vous font tous croire que vous faites fausse route pour vous emmener par leur petit chemin jusqu’en haut, afin de vous réclamer leur dû). Bon à ce moment là on décide quand même de lui faire confiance et on le suit donc (on n’avait guère d’autre choix en fait). Il nous fait emprunter des chemins assez raides et pas évident du tout à emprunter (bref, on douille) et pour info, lui il fait ça en tongs ! Et là arrive le moment où on fait moins les malins, on est sur un chemin de 50cm de large et à notre gauche c’est le vide, une bonne grosse falaise bien abrupte. Heureusement que personne n’est sujet au vertige… On regarde donc uniquement nos pieds et on essaye de se distraire en chantant « Ella elle l’a » parce qu’on à cette chanson en tête depuis qu’on est arrivés à Ella (celui qui n’a pas encore fait le lien est prié d’éteindre son ordinateur et d’aller se coucher).

Heureusement après quelques minutes compliquées on arrive sur des passages un peu plus faciles et on retrouve même le chemin principal. Enfin, on croise même des touristes, et à ce moment là, ça fait un bien fou ! On dit à notre guide qu’on pourra finir seul (vous savez c’est comme quand vous êtes dans un taxi, vous avez envie que le compteur s’arrête le plus tôt possible !) et on lui glisse un petit billet quand même parce qu’à ce moment là on ne sait pas trop s’il nous a vraiment sauvé et bien réorienté ou s’il nous a détourné de notre trajet volontairement pour nous récupérer. Quoiqu’il en soit on est contents et on avance, on grimpe encore et encore et encore et encore, et dieu que c’est long et raide ! Bref, après 2h15 d’efforts intenses (moins 8 litres de transpirations, 6 frayeurs et 3 fous rires) on arrive enfin en haut. La vue est sympa donc on est plutôt content de nous (et même si la vue avait été pourrie on ne vous le dirait pas). On assiste aux selfies dangereux des gens en équilibre sur la falaise, pendant que nous, en bons kamikazes que nous sommes, prenons des photos assis bien calés sur un sol plat à 10 mètres du bord (schématisation marseillaise) !

Sri Lanka - Ella's Rock Viewpoint

Le retour sera bien plus facile puisque nous suivrons la route que nous aurions du prendre à l’aller, celle qui  longe la voie ferrée et qui évite les grosses montées & descentes (cf la route indiquée par Anaïs à l’allée). Un couple de canadiens d’environ 65 ans qui était aussi en haut du Ella Rock nous met un bon coup au moral en nous doublant en mode bip-bip & coyote. Encore du dopage d’état selon nous.

Sri Lanka - Ella Railrod

Quoiqu’il en soit, Ella, petit coup de coeur <3

Une bien bonne journée après laquelle on devrait trouver le sommeil facilement. Demain direction les plages du sud.

BEST OF PHOTOS

Sri Lanka - Train Kandy Nuwara Eliya et Ella

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Infos Pratiques

Transports

Train Kandy/ Nanu Oya (à 7km de Nuwarra Elyia) : 600 LKR (3,5€), en 2nde classe avec réservation (= place assise). Durée : 4h
Bus Nanu Oya/Nuwara Eliya : 25 LKR (0,1€). Durée : 25mn
Bus Nuwara Eliya/Ella : 200 LKR (1,2€). Durée : 2h30
Bus Nuwarra Eliya/Pedro Tea Factory : 15 LKR (0,1€). Durée : 15mn

Entrée

Entrée Pedro Tea Factory : 200 LKR (1,2€) – Petite visite + dégustation

dodo

Nuwarra EliyaMount view cottages : 2900 LKR (18€) la nuit. A éviter : quelqu’un est rentré dans notre chambre pour fouiller les affaires d’Anaïs. Hôtel qui a mauvaise réputation sur place.
EllaMount Breezevilla : 2400 LKR (15€) la nuit. Excellente adresse, chambre impeccable, accueil au top, on s’est régalé (surtout avec le petit déj !). On recommande !

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !) 

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

 

Vous aimerez peut-être aussi

11 Commentaires

  • Répondre
    Laura
    21 septembre 2016 at 20 h 00 min

    Superbes vos photos!

  • Répondre
    Rastap
    22 septembre 2016 at 9 h 42 min

    Ils méritaient bien un petit claqué nuque ces espagnols quand même!!!
    Biz les keupains

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      22 septembre 2016 at 9 h 43 min

      Ahah grave !

  • Répondre
    patcah03
    22 septembre 2016 at 21 h 25 min

    Super votre reportage avec vos magnifiques photos, j’ai adoré alors que nous on commence à se cailler les matins. A très bientôt pour le suivi de votre périple. Bisous. Dad.

  • Répondre
    Félix
    23 septembre 2016 at 14 h 56 min

    Ah je me rappelle bien de ce coin là, c’est vrai que les rando sont bien sympa!
    Maintenant avec les plages du sud vous allez vous poser un peu :p

  • Répondre
    Frédéric
    24 septembre 2016 at 16 h 35 min

    Très belles photos ! C’est pris avec le smartphone ? Si c’est le cas je vais finir par nous acheter un portable !

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      24 septembre 2016 at 16 h 45 min

      Certaines sont prises avec un iPhone (bon point pour le fiston !) mais la plupart avec un appareil 🙂

  • Répondre
    Polly
    8 janvier 2017 at 16 h 56 min

    Hello les gros sacs 🙂 Super blog qui est bien utile pour préparer notre future voyage au Sri Lanka (mars 2017) .
    Nous prévoyons de faire un voyage de 2 semaines, et notre trajet est à quelque chose prés égal au votre !

    Nous prévoyons de descendre de Kandy et nous aimerions faire l’adam Peak. Nous hésitons entre plusieurs solution :
    – soit passer une nuit à Nuwarra Elyia et descendre le lendemain à Hatton et prendre une chambre là bas.
    – soit tirer directement à Haputale (même trajet de train que Nuwarra Elyia) rester 2 nuits là bas pour voir ELLA, Haputale et Nuwarra et ensuite revenir à Hatton.

    On nous a dit que Nuwarra Elyia ne présentait guère d’intérêt… Mais nous voulons voir des plantations de thés.

    Qu’en dites-vous ?

    Ah oui dernière question, concernant les trains faut-il réserver longtemps à l’avance ? où se pointer directos à la gare pour le prochain train est faisable ?

    Merci 🙂

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      9 janvier 2017 at 8 h 51 min

      Hello Polly, pour l’Adams’ Peak malheureusement comme nous ne l’avons pas fait on ne saurait pas trop te dire quelle est la meilleure organisation. Nuwara Elyia est une ville mignonne et rafraichissante (sortez les polaires et doudoune !). Vous pouvez en effet visiter des plantations de thé là bas. Si vous avez le temps, ça peut valoir le coup d’y passer une ou deux nuits. Mais si c’est trop juste, il vaut peut-être mieux privilégier Ella où vous pourrez faire des balades sympas (little adam’s peak, ella rock, nine arch bridge etc…). Pour les trains, comme vous avez pu le voir dans l’article, le système est assez obscur ! Donc oui idéalement réservez à l’avance. Mais si on vous dit que c’est complet, retenter votre chance indéfiniment jusqu’au départ du train, il y a de fortes chance que vous trouviez une place finalement 🙂

  • Répondre
    Polly
    9 janvier 2017 at 12 h 39 min

    Finalement on a opté pour descendre directement à Hatton faire l’Adam Peak, et ensuite une nuit à Happutale et puis descendre après dans le sud pour se prélasser sur les plages ! Je pense qu’on va avoir bien besoin de repos après cette ascension !
    Bon courage pour la suite de vos aventures que je suis quotidiennement ????

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      9 janvier 2017 at 16 h 02 min

      On confirme qu’un peu de repos après le trek fait le plus grand bien 😉 Et merci de nous suivre 🙂

    Laisser un commentaire