Vietnam

Sapa s’crème !

Après maintes et maintes tergiversations en mode « on n’y va, on n’y va pas », on décide finalement d’aller voir par nous-même ce que donne Sapa ! Accrochez vos ceintures, c’est parti !

En mini bus Simone !  

Mardi 21 février. Le réveil qui pique ! Nous prenons la route à 6h30 du matin et ça n’est pas franchement évident après ces quelques jours assez fatigants sur la route. Bref, on a le droit à une classique. Vous ne savez pas ce qu’est une classique ? On vous explique… La classique c’est quand tu prends un mini bus conçu pour 20 personnes, qu’on y en entasse 30, plus tout le ravitaillement des villages alentours. Le strapontin dont personne ne veut à côté de Flo est cassé. Malheureusement, au vue de la surpopulation du mini bus, deux Vietnamiens (oui, on a bien dit DEUX) viennent s’y installer et se le partagent durant les 6h de voyage ! Le gentil monsieur du côté gauche du strapontin débordant d’un bon demi cul sur le siège de Flo, il passera le trajet son coude au niveau de son nez (j’en dis pas plus sinon un jour Flo va arrêter de me laisser la place côté fenêtre) ! La classique quoi !

On arrive finalement à Sapa en début d’après-midi (après avoir pris un second bus à Lao Cai). Le petit Jésus du soleil est avec nous, car il fait beau. Oui, le temps a longtemps été, entre autre, au coeur du débat sur notre venue à Sapa. Février n’est pas franchement la meilleure période pour visiter la région et vous avez de grandes chances de vous retrouver dans le brouillard et de ne pas voir à 10 mètres. On passera le reste de notre après-midi à chercher un logement, tout ce qu’on adore. La me-merde quoi 😉

Sapa bien ?

Mercredi 22 février. Ce qu’il faut savoir c’est que Sapa est réputé être « the place to go » pour trekker. Malheureusement, c’est un peu devenu l’usine à tel point que vous avez plus droit à des autoroutes de marcheurs, qu’à des belles balades seuls au monde. Tout ce qu’on lisait nous faisait super peur : centaines de personnes sur le même chemin, homestay à 20 personnes… Bref, nous, on avait quand même super envie de visiter la région à pied et absolument pas envie de prendre le risque d’investir dans une rando décevante. Du coup, après avoir pas mal étudié la question, on a décidé de faire notre balade par nous-même avec notre meilleure amie : maps.me 🙂 Et on peut vous dire que c’est l’une des meilleures idées qu’on ait eu (oui, ça nous arrive des fois) !

C’est sous un soleil éclatant, en milieu de matinée que nous partons avec Paulo le sac à dos et maps.me la chipie (euh…). Pour le coup, nous sommes vraiment seuls, c’est tout simplement magique. Le parcours n’a rien de difficile (tant que ça descend, n’est-ce pas Anaïs), les paysages sont magnifiques et sur les 16 kilomètres de parcours on ne croise que quelques petits bouts de femmes Hmong allant au champs. L’avantage aussi de se balader seul, c’est qu’on s’arrête quand on veut, où on veut et aussi souvent qu’on veut ! Très important ce dernier point, surtout avec Anaïs qui mitraille encore plus qu’une touriste coréenne devant la Tour Eiffel.

Sapa - Rizieres 1
Sapa - Black Hmong Ladies
Sapa - Balade Flo

On termine notre balade en remontant à Sapa par le petit village de Cat Cat. Et quelle déception ! Cet endroit n’a absolument rien d’un village. Il s’agit juste d’une succession de petites échoppes à souvenir. On vous le vend comme un endroit authentique pour aller à la rencontre des ethnies, nous on voit plus ça comme la représentation sans faille du résultat du tourisme de masse. On n’est pas du genre à dire où aller ou non, parce qu’on ne juge jamais mieux que par soi-même, mais là franchement… En plus de ça, on découvre à la sortie du village (qui en fait était l’entrée, mais nous sommes arrivés par les terres) que l’entrée est payante ! 50.000 VND par personne ! Que nous n’avons donc pas payé puisque nous sommes arrivés du mauvais côté ! Déjà, si tu dois payer pour entrer dans un village c’est qu’il y a petit pois sous carotte ! On commence à être un tantinet fatigués, vraiment un chouilla, et il nous reste 3 bons kilomètres en côte jusqu’à destination ! Quand t’es déjà à 16 bornes, à ce moment là tu te dis que ça va être long ! Et bien non ! Car attention mesdames et messieurs, accrochez-vous bien, car nous avons une annonce de la plus haute importance à vous faire ! Flo a réussi à nous faire prendre en stop pour la première fois au Vietnam ! IL L’A FAIT ! Et vas-y qu’on monte à trois sur le scooter du petit monsieur à l’haleine bien… euh… (maman ne lis pas) alcoolisée !

Sapa - Riziere - Light
Sapa - Cat Cat - Fillette 1

Scoot toujours !

Jeudi 23 février.  Alors là, pardonnez-nous l’expression, mais on a vraiment le cul bordé de nouilles, car il fait encore un temps splendide ! On décide donc de louer un scooter histoire de s’en prendre encore un peu plein la vue ! On n’est pas déçus ! C’est superbe ! La route est juste affreuse, dégaine de cowboy assurée à la fin de la journée, avec en prime le scooter qui cale à tout bout de champ ! Génial 🙂

On va se perdre dans les villages de Lao Chai et Ta Van d’où le panorama est très sympa et c’est à cette occasion qu’on a la chance d’apercevoir les autoroutes de marcheurs ! Ce qui nous fait rebrousser chemin à plusieurs reprises et qui surtout nous conforte dans l’idée que nous avons fait le bon choix. Ca n’aurait vraiment pas été pour nous. En début d’après-midi l’air se rafraichit, on se rentre et quelques minutes plus tard on est littéralement dans un nuage. Le brouillard est tombé et on ne voit plus rien ! On passe le reste de la journée à attendre patiemment notre bus de nuit pour rentrer à Hanoi !

Sapa - Tan Van 2
Sapa - Village 3

Voilà, on conclura cet article en un mot : saparlipopette (c’est Flo qui m’a obligé) !

Best of photos

Vietnam - Sapa

Infos Pratiques

Transports

  • Bus Ha Giang / Lao Cai : 130.000 VND (5,5€). Durée : 6h30. 4 bus par jours : 5h30, 6h30, 11h00 et 12h00.
  • Bus Lao Cai / Sapa : 40.000 VND (1,5€). Durée : 1h. On a pris un minibus qui était là. Sinon si vous prenez les minibus jaunes et rouges ça vous reviendra à 28.000 VND et vous arriverez à l’église (plein centre).
  • Scooter : 90.000 VND (4€) la journée.

dodo

  • Elysian Hotel : 269.000 VND (11€). Très bien, propre, avec matelas chauffant (très important !) en plein centre. Attention, le week-end les prix doublent ou triplent à Sapa (à cause du marché).

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !)

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)


Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Vous aimerez peut-être aussi

2 Commentaires

  • Répondre
    Lauriane
    19 mars 2017 at 16 h 25 min

    Ahahah ! J’adore la dédicace à maman ><
    Vous avez quand même eu de la chance de choisir un truc au hasard sur maps et que ce soit un super endroit pour randonner non ?

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      20 mars 2017 at 3 h 44 min

      On appelle ça le talent perso :p

    Laisser un commentaire