Chili

La Serena, Vicuña et la très belle Vallée de Elqui

On continue notre périple encore un peu plus au nord en remontant vers La Serena, puis Vicuña et la Vallée de Elqui !

14 juillet loin de la maison… 

Vendredi 14 juillet. Aujourd’hui, notre apart’ avec vue sur la Tour Eiffel nous manque 🙁 C’était notre petite tradition de rester à la maison ce jour-là, de mater la parade aérienne depuis le balcon et de se faire un méga apéro le soir en matant le feu d’artifice. Du coup, aujourd’hui, pour faire passer la pilule, quoi de mieux que de se taper 9h de bus entourés de marmaille criarde ! On débarque finalement à La Serena en fin d’après-midi et on pose nos sacs à l’Hostal Valle Mistral. Cet endroit est super ! On s’y sent tout de suite comme à la maison et ça on adore ! C’est super cosy, tout y est fait pour qu’on y rencontre du monde et que les gens se parlent. Bref on adore ! En plus de cela, ils sont en train d’agrandir l’endroit également pour accueillir du backpacker. Ca sera grand luxe avec rooftop géant, barbecue, four à pizza etc…

La Serena - Valle Mistral 1
La Serena - Valle Mistral 3

Après que César nous ait fait le tour du propriétaire (oui, oui, c’est son vrai nom), on part découvrir le centre ville. C’est pas très grand, c’est tout mignon, c’est plein d’églises (29 au total, pas pour rien qu’on l’appelle la ville aux églises) et c’est très animé. On est conquis. On tente aussi notre premier completo ! Mais c’est quoiiiiii un completo ?! Alors un completo c’est un hot dog version chilienne on va dire ! Dans du pain, on vous met une saucisse et on y rajoute de l’avocat, des tomates et une tonne de mayonnaise (selon Anaïs, on ne peut pas appeler cela un hot dog, car il n’y a pas de ketchup ?! Des avis dans la salle ??). Ha oui, et le principe du completo c’est que tu t’en fous partout aussi, sinon c’est pas un vrai completo (Anaïs, la seule meuf qui mange mygale et completo avec des couverts) !

La Serena tranquila 

Samedi 15 juillet. Après une matinée Skype avec toute la famille, on se bouge pour aller découvrir le bord de mer de La Serena. Le temps n’est pas avec nous, une fois de plus, mais on s’en fout, on est à la mer ! On se fera une belle balade de 10km le long de la côte en faisant des stops pour regarder les courageux body boarders (ils sont fous ceux-là) et à faire les imbéciles en jouant avec les appareils fitness publics ! Cet endroit doit être encore plus sympa en été, c’est certain. C’est tout !

La Serena - Coquimbo
La Serena - Phare
La Serena - Flo

Dimanche 16 juillet. Pour bien commencer la journée, on se régale avec le divin petit-déjeuner de l’hôtel. Aujourd’hui, tout est fermé ! La Serena ressemble à une ville fantôme ! On n’avait perdu cette habitude de tout voir fermé le dimanche. En Asie (pour les endroits non chrétiens) et dans les grandes villes, le dimanche est un jour comme un autre. On tente quand même de se trouver une petite terrasse pour profiter du soleil en sirotant une bière, mais c’est un échec. Il n’y a pas âme qui vive aujourd’hui dans cette ville ! Par chance, sur le chemin du retour on tombe sur un spectacle de danse folklorique sur la place centrale (ce qui nous occupera au moins un bon quart d’heure).

La Serena - Mexicaines
La Serena - Mexicain

On profite de la bonne connexion internet pour skyper nos copains ch’tis (ceci est un test pour voir s’ils lisent vraiment nos articles), et c’est qu’ils nous donneraient presque envie de rentrer avec tous leurs arguments ! Après quoi, on se pose sur la terrasse pour une nouvelle bagarre générale jouer au Monopoly accompagné d’une bonne bière et de tapas au barbecue offerts par l’adorable César ! Que demande le peuple (Flo demande de gagner un peu des fois) ?! En ressortant le soir pour dîner (pas évident quand tout est fermé), on tombe sur une procession quelque peu étrange avec des centaines de danseurs déguisés en indien et suivis de prêtres pas déguisés en indien eux hein (on vous jure on n’avait rien bu d’autre qu’une bière) !

Voilà pour La Serena, demain on s’en va à Vicuña ! Ce qu’on peut dire sur La Serena, c’est que c’est une petite ville en bord de mer, qui doit être bien agréable en été pour se reposer les pieds dans l’eau. Voilà, c’est une ville pour se reposer, car il n’y a pas vraiment masse d’activités à y faire autre que flâner. Mais flâner, nous ça nous va bien 🙂

Vicuña, la tête dans les étoiles

Lundi 17 juillet. Nous prenons la direction de Vicuña pour aller découvrir la Valle de Elqui, une région qui nous paraît bien sympathique ! Mais qui dit trajet en bus, dit forcément anecdote évidemment ! On arrive à la station de bus, et on en trouve un qui part dans 1 minute. On jette donc nos sacs en soute (avec délicatesse, toujours), on grimpe à bord, le chauffeur démarre et là… c’est le drame ! « Euh monsieur, si par exemple ton bus est plein, on s’assoit où nous ? » « Ahhhh oui j’y avais pas pensé, démerde toi tiens ! ». Heureusement, il y a un strapontin à côté du chauffeur, qu’on se partagera (après avoir viré le copilote assis dessus) ! Très sympa ces routes de montagnes qui tournent, surtout avec le chauffeur (très sympa au passage) qui nous tape la discute, fait de grands gestes avec ses DEUX mains, envoie des textos et de temps en temps regarde la route !

LOL

Vicuna - Bus

Bref, on arrive quand même (en vie) à Vicuña ! Le charme opère aussitôt ! Ca ressemble à un tout petit village ultra coloré, c’est super mignon et le soleil est au rendez-vous. En arrière plan, les montagnes enneigées cohabitent avec de verdoyantes collines. Bref, on ne va pas jouer les poètes pendant 107 ans, vous l’aurez compris, c’est pas dégueu ! On élit domicile à Las Delicias un hostal très sympa à la décoration chinée et on repart déambuler en ville.

Vicuna - Church
La Serena - Yellow House

On se fait un bon gros sandwich au Yo y Soledad recommandé par Jean-Michel Routard et on n’est pas déçu du voyage ! C’est tellement imposant que tu en as pour la journée ! Bon sauf Anaïs évidemment qui n’a pas pu résister à une glace sur la place centrale puisqu’apparemment ici c’est la spécialité (ben quoi faut gouter si c’est la spécialité).

Vicuna - Yo y Soledad
On repasse à l’hostal avant de repartir le soir pour un tour d’observation des étoiles. C’est aussi un des attraits de la région, le ciel est si dégagé et pur que de nombreux observatoires y ont élu domicile. Parlons donc du tour d’observation des étoiles que nous avons fait avec Alfa Aldea. C’était très bien parti ! On nous accueille en nous servant un GRAND verre de vin (parfait, ça réchauffe), puis on nous passe un petit film en 3D pendant que le guide nous donne des explications. Le seul petit souci c’est que nous sommes un groupe de 17 dont 15 chiliens… et que le tour se fait donc tout naturellement en espagnol ! Le vin n’aidant pas non plus, on n’y a pas compris grand chose ! Mais le vin était bon ! Bon, pour le coup c’est un peu de notre faute, on n’a pas insisté et on a légèrement présumé de notre niveau en espagnol. Grosse erreur ! Essayer de traduire des explications d’astronomie, tout en les comprenant et en essayant de réfléchir… 

                                   What ?     Comprend pas
                                           Flo qui comprend rien…                                  Anaïs : Il a dit quoi là ?! 

Bref, on a rapidement lâché et on n’a pas trop pu suivre les explications ni avant, ni pendant l’observation. Cependant, on a quand même compris certaines choses, on a pu observer Jupiter, Neptune et plein d’autres copines depuis le télescope, mais si c’était à refaire on prendrait à minima un tour en anglais et si possible en français ! C’est franchement pas le moment pour essayer de parfaire son espagnol ! On voyait quand même très bien la voie lactée, les constellations etc… mais bon, on aurait pu voir ça nous-même disons ! Et surtout ça caille sévère ici le soir ! Bref, expérience mitigée, mais on a pas été très malins sur ce coup.

Vicuña et la Vallée de Elqui

Mardi 18 juillet. Aujourd’hui, c’est découverte de la vallée à vélo ! C’est Adeline, une Française qui a créé l’agence Elki Magic avec son mari Lincoln (qui lui est chilien) il y a de ça quelques années maintenant. Ils proposent de la location de vélo pour découvrir la vallée sur un parcours qu’ils ont eux même créé. Mais pas que ! Pour les plus intrépides (donc pas nous), ils proposent aussi des parcours de descente ! On précise aussi au passage qu’Adeline est une mine d’information très précieuse sur la région et Vicuña, en plus d’être ultra sympa ! Bref, on opte pour la balade de 18km dans la Valle de Elqui (à l’heure où nous écrivons ces lignes, nos popotins ne nous disent pas merci) ! Aussitôt partis, on s’en prend déjà plein la vue. Le paysage est magnifique ! On voit enfin ce que l’on attendait du Chili, ce qui nous faisait tant rêver.

Vicuna - Valle de Elqui 2
Vicuna - Valle de Elqui - Flo

On effectue un premier stop dans une pisquera ! Qu’est-ce que c’est encore que ça ?! Une pisquera c’est une distillerie où l’on fabrique du pisco, le fameux alcool chilien (ou péruvien, on ne sait pas trop, ils se battent encore sur la paternité) ! La visite est très sympa, malgré le fait qu’on y comprenne absolument rien avec ce gentil monsieur qui parle une langue non identifiée (ok il parle espagnol, mais pas le même que nous).

Vicuna - Pisco 2

On met ensuite le cap sur le charmant petit village de Diaguitas. Cet endroit est tout mignon, au calme, on a adoré ! On fait un stop à l’Eco Truly, une communauté prônant la vie en harmonie avec la nature, puis après ce stop spirituel, peace and love, coeur, coeur, love, arc en ciel, on va se boire une bonne bière à la brasserie Guaycan (il nous fallait au moins ça) !

Vicuna - Eco Truly
Vicuna - Guayacan
On reprend nos bécanes pour se rendre au restaurant solaire Delicias del Sol ! Qu’est-ce que c’est que ça encore ?! Et bien c’est un restaurant où les plats sont cuisinés uniquement avec les rayons du soleil. Et ouais !! Bon, soyons honnêtes, on hésitait à y aller, on n’était pas hyper convaincus, mais Adeline nous l’ayant conseillé nous l’avons tenté. C’était bon sans pour autant être exceptionnel et c’est sympa si vous demandez à quelqu’un de vous expliquer le fonctionnement de la chose. Mais ça ne casse pas non plus trois pattes à un canard ! Et attention, ce restaurant se mérite ! Il y a une côte mes aïeux pour y arriver, vous nous en direz des nouvelles ! Le belle découverte ici c’est le panorama qui est franchement sympa, le jus de copao (le fruit du cactus) qui est excellent et surtout à l’arrière du restaurant il y a des hamacs où l’on peut se poser pour une sieste digestive. On valide donc ! Voilà, on rentre avant que la nuit et le froid ne tombe et surtout nos fessiers n’en peuvent plus ! On rentre à la maison avec une bonne démarche de cowboy !

Vicuna - Delicias del Sol - Jardin
Vicuna - Jus Copao

Balade à Pisco Elqui 

Mercredi 19 juillet. On se rend à Pisco Elqui, un petit village super mignon à 1h de bus de Vicuña. Et quand on dit petit, c’est vraiment petit ! A peine 3 rues et on en a déjà fait le tour ! Ca reste sympa pour une petite balade d’une demi journée. Pisco Elqui est niché entre les montagnes et sa situation est sympa. Par contre, comme partout dans la vallée, en journée ça cogne fort !

Vicuna - Flower House
Vicuna - Pisco Elqui - Flo

Bon par contre, on doit dire que le charme naturel du village est légèrement en train de se perdre au profit d’une « bobohisation » un peu surfaite ! Apparemment le village est envahi le week-end et pendant les vacances, du coup les restaurants et même les petits boui-bouis se font plaisir et les prix sont donc assez élevés. On vous conseille cependant d’aller faire un tour au Pucara del Valle pour ses empanadas ! Plus chère que d’habitude (comme partout à Pisco Elqui donc), mais pour 2000/2500 CLP, vous avez une vraie bonne empanada bien remplie de la mort qui tue ! Parce que souvent, on a eu à affaire à des Empa-Nada (ah ah ah), c’est à dire de la pâte fourrée au vent, et c’est un peu sec !

Vicuna - Empanada

Après cette petite balade, on revient sur Vicuña pour s’adonner à notre rituel de fin d’après-midi : manger une glace et jouer (perdre pour Flo) au Monopoly en prenant le soleil sur la place centrale !

Vicuna - Flo
Voilà, il est temps de faire nos sacs et de quitter la Valle de Elqui pour entamer un petit road trip comme on les aime 🙂 On a été tellement frustré de ne pas pouvoir avoir notre van qu’on s’est loué une voiture pour une semaine. Comme dirait Antoine de Maximy : « j’sais po c’que ça va donner, mais on verra bien » !

Best of photos

Chili - La Serena & Vicuña (Valle de Elqui)

Infos Pratiques

Transports

  • Bus Valparaiso – La Serena : 10.000 CLP (13€) en période de vacances, sinon c’est moins. Durée : 9h.
  • Bus La Serena – Vicuña : 2.500 CLP (3€). Durée : 1h.
  • Bus Vicuña – Pisco Elqui : 2.000 CLP (2,5€). Durée : 1h.

dodo

  • A La Serena – Hostal Valle Mistral : 39.000 CLP (52€) la chambre double avec excellent petit-déj. Chambre ultra clean et moderne, hostal très agréable et bien placé. Cet hôtel nous a été offert.
  • A Vicuña – Hostal Las Delicias : 21.000 CLP (28€) la chambre double. A 3 minutes à pied du centre, hostal très sympa et propre, chambre spacieuse avec SDB et eau chaude. Cuisine à dispo pour se faire ses repas. Cet hôtel nous a été offert.

>>> Cadeau : 15€ de remboursés sur votre séjour via booking en cliquant ICI ! <<<

En réservant via ces liens, vous ne payez pas plus cher et vous nous permettez de toucher une petite commission pour que l’on puisse voyager et vous faire rire encore longtemps (mais ne le dites pas à nos mamans !)

Entrée

  • Elki Magic : 1.000 CLP/heure (1,2€) – Location de vélo et il vous suggère un parcours top à faire sur une journée. Ils font aussi de la descente et des tours guidés. Leur vélo sont de super qualité. On recommande vivement ! Cette prestation nous a été offerte.
  • Alfa Aldea – observation des étoiles : 10.000 CLP (13€), comprend la navette A/R, un verre de vin/jus, une présentation d’un film 3D, un guide, et 1h30 d’observation d’étoiles dehors, puis encore une soupe pour vous réchauffer ! A faire en anglais ou français si possible (en espagnol c’est bien trop compliqué).

 

  • On vous donne quelques recommandations et astuces concernant les agences pour l’observation des étoiles :
    • Mamalluca (10.000 CLP/p) : la plus connue et la plus prisée, donc attention les groupes sont énormes (jusqu’à 60/70 personnes). Cependant, ils font un tour en espagnol et un autre en anglais. 90% des gens le font en espagnol, donc si vous faites le tour en anglais vous serez peu nombreux.
    • Alfa Aldea (10.000 CLP/p) : celui que nous avons fait. Si vous le faites en anglais ça devrait être bien plus sympa que pour nous ! Bonus : 1 verre au début, une soupe chaude + pain au milieu quand vous êtes dehors au froid ! Bref, top !
    • Pangue (24.000 CLP/p) : là c’est d’un autre niveau apparemment, et surtout il y a Eric, un astronome français qui s’occupe du tour (en français), et ça, ça n’a pas de prix selon nous pour bien comprendre. De plus, ce tour est focus 100% sur l’observation.

    Il y en a d’autres, mais ce sont les informations principales que nous avons recueillies ici et là !

food

  • Delicias del sol (restaurant cuisines solaires) : menu à 6.000 CLP (8€) (prix si vous venez en vélo avec Elki Magic) qui comprend entrée/plat/dessert/boisson. Rien d’exceptionnel ! Le plat était simple, mais très bon (poulet, purée), mais l’entrée était fade (salade de légumes) et le dessert était « beurk » (pour vous dire, Anaïs n’y a même pas touché). Sympa juste pour le concept même si apparemment d’habitude le menu est un peu plus sympa que celui que nous avons eu (empanadas en entrée).
  • Pucara del Valle à Pisco Elqui : à partir de 2.000 CLP (2,5€) l’empanadas, mais excellent 😉

Prix par personne (sauf pour le logement qui est toujours pour une chambre double… tant que l’on sera en bons termes !)

 

Vous en voulez encore ?

Abonnez vous à notre newsletter. Renseignez votre email et cliquez sur « Je m’abonne », on s’occupe du reste 😉

Vous aimerez peut-être aussi

7 Commentaires

  • Répondre
    Angélique
    11 août 2017 at 10 h 26 min

    empa-NADA !!!! Bien trouvé 🙂 !!!!

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      12 août 2017 at 1 h 28 min

      Hehe, on ne chôme pas!

  • Répondre
    surlaroutedesflo
    11 août 2017 at 17 h 06 min

    Vous avez merdé pour les étoiles ! Pangue est vraiment top même si bien plus cher.
    Vous n’avez pas testé Govinda pour manger à Vicuna?

    • Répondre
      Les Gros Sacs
      12 août 2017 at 1 h 29 min

      Yes mais la personne en charge de Pangue était en France à ce moment là donc pas de tour en français dispo :/ Non pas testé Govinda, c’était quoi ?

      • Répondre
        surlaroutedesflo
        12 août 2017 at 4 h 39 min

        Ah oui c’est vrai qu’il nous avait dit qu’il rentrait en France vers Août. Dommage.
        Govinda c’est un resto végétarien sur la place de Vicuna, meilleur Q/P qu’on ait trouvé quand on y était.

    • Répondre
      Angélique
      12 août 2017 at 13 h 49 min

      pour notre plus grand plaisir !!! Vous êtes sûrs que vous voulez(devez) rentrer ????

      • Répondre
        Les Gros Sacs
        13 août 2017 at 0 h 17 min

        On n’est sûr de rien :p

    Laisser un commentaire